meta name="example" content="custom: 2022-05-22">

La cité de larmes _ Kate Mosse

1 14

Résumé

1572. Alors que les guerres de Religion ravagent la France, Minou Joubert et son époux Piet se rendent à Paris pour assister au mariage de Marguerite de Valois, la future Reine Margot, et d’Henri de Navarre.

Plongé dans le chaos du massacre de la Saint-Barthélemy, le couple s’apprête à fuir, quand leur fille de 7 ans, Marta, disparaît sans laisser de traces…

Mon ressenti

Après avoir lu le premier tome La cité de feu, que j’avais beaucoup apprécié, je me suis lancée dans la lecture du deuxième tome. Cet opus se passe une dizaine d’années plus tard. Piet et Minou sont mariés et ils ont désormais deux enfants. Ils se rendent à Paris, pour la mariage de la Reine Margot et Henri de Navarre, une catholique et un protestant. Leur union devrait permettre d’apaiser les tensions entre ces deux religions. Mais durant leur séjour, la petite Marta, 7 ans, se sauve et se perd. Piet et Minou n’ont guère le choix. Après plusieurs jours à la chercher alors que le massacre de la Saint Barthélémy fait rage, ils doivent partir. Minou quitte Paris avec la sensation d’abandonner sa fille. Pourtant, les chances qu’elle soit encore en vie sont très maigres.

Dans la cité de larmes, Kate Mosse nous fait voyager entre Chartres et Amsterdam. Après avoir fui Paris, la famille se réfugie aux Pays-Bas, pays de naissance de Piet. Nous y retrouvons Vidal, le prêtre chasseur de reliques qui pourchassait Minou et Piet dans le premier tome. Recherché par le Duc de Guise, il se cache à Chartres, rue du Cheval Blanc, au pied de la Cathédrale. A partir de là, les événements ne vont cesser de s’enchaîner. Entre vengeance, fanatisme religieux, complots politiques et secrets familiaux, le lecteur ne s’ennuie pas une seconde.

Et l’écriture de Kate Mosse est toujours aussi addictive. Cette autrice a un talent fou pour faire aimer l’Histoire. Sa plume est sensible et captivante. Elle a également su mettre des mots sur les sentiments de Piet et Minou suite à la disparition de Marta. Faire le deuil d’un enfant dont on n’a jamais retrouvé le corps est difficile et éprouvant. Et la possibilité que cette dernière soit toujours en vie reste présente. La psychologie de ces deux personnages est extrèmement bien travaillée. Je regrette seulement qu’elle n’ait pas mieux exploité celle de Marie (qui arrive vers la fin). Mais je suppose qu’un troisième tome viendra compléter ces deux premiers tomes !

Habitant près de Chartres, je n’avais d’autres choix que d’aller prendre cette photo devant la Cathédrale.

C’est encore une fois une lecture passionnante que nous offre ici Kate Mosse. Si vous aimez les romans historiques, foncez ! Si vous aimez les romans d’aventures, alors n’hésitez pas !

Note : 4 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 6 du challenge mensuel. Couverture à dominante bleue.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Je ne connais l’auteure que de nom.
    A priori, ses écrits ne me tentent pas, mais comme tu en parles bien, je tenterai peut-être l’expérience…

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More