N’oublier jamais _ Michel Bussi

2 48

Résumé

N’oublier jamais

A Yport, parti courir sur la plus haute falaise d’Europe, Jamal a d’abord remarqué l’écharpe, rouge, accrochée à une clôture. Puis la femme, incroyablement belle, la robe déchirée, le dos face au vide, les yeux rivés aux siens. Jamal lui tend l’écharpe comme on tend une bouée. Quelques secondes plus tard, sur le galets de la plage déserte, gît le corps inerte de l’inconnue. A son cou, l’écharpe rouge. Tout le monde pense qu’il l’a poussé. Il voulait simplement la sauver.

C’est la version de Jamal. Le croyez-vous ?

Mon ressenti

Alors que Jamal tente de l’aider à l’aide d’une écharpe rouge trouvée quelques minutes plus tôt, une jeune fille se jette de la falaise devant yeux. En bas, l’écharpe est enroulée autour du cou de la victime. Après autopsie, il sera confirmé que la jeune femme en question a été étranglée. L’ADN de Jamal est présent sur l’écharpe. Tout l’accuse. Lui seul sait qu’il est innocent. Et nous, lecteurs. Enfin, l’est-il vraiment ? Ne cherche-t-il pas à se disculper en nous mentant effrontément ? Encore une fois Michel Bussi nous remue le cerveau. Coupable, non coupable, à chaque nouveau chapitre le doute s’immisce. Jamal serait-il fou au point d’avoir oublié qu’il a tué cette femme ? Jamal est-il victime d’une machination ? Faut-il à tout prix que la police trouve un coupable ?

Le talent de Michel Bussi réside dans sa capacité à nous faire douter tout le long. Tout s’éclaire à la fin, avec un twist final toujours époustouflant. Pourtant, après avoir dévoré Nymphéas Noirs et adoré On la trouvait plutôt jolie, je suis plutôt déçue par ce roman-ci. J’ai trouvé le dénouement si peu réaliste. Comment un inspecteur de police pourrait s’abaisser à de telles machinations qui ne reposent sur aucun bon sens ? Difficile d’en dire plus sans divulguer la fin ! C’est vraiment dommage car le roman en lui-même est bien écrit.

Malgré cette déception, j’ai pris plaisir à lire ce roman. Les pages s’enchaînent facilement et on a envie de connaître le fin mot de l’histoire. Comment cette écharpe s’est-elle retrouvée autour du cou de la victime ? Comment a-t-elle pu mourir de strangulation alors qu’elle s’est jetée d’une falaise ? Et cette mise en scène ressemble tellement à deux précédents meurtres perpétrés dix ans plus tôt. Il y a tant de mystères autour de cette mort qu’on ne peut s’empêcher de se poser mille et une questions.

Je relirai de nouveau Michel Bussi, sans aucun doute. C’est un écrivain qui fourmille d’idées et qui a une imagination débordante.

Note : 3.5 sur 5.

Mes challenges

Grâce à cette lecture j’ai pu valider la catégorie 24 du challenge annuel. Lire un livre dont le titre commence par la lettre du mois en cours de lecture. Je l’ai lu en novembre.

J’ai également validé la catégorie 2 du challenge mensuel. Titre qui commence par la lettre N.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

2 commentaires
  1. […] Lire l’article complet […]

  2. PHILIPPE D dit

    Je ne me souviens pas du dénouement, mais je sais que j’ai beaucoup aimé ce roman. Je lui aurais sûrement plus que 7/10.
    J’ai aimé tous les Bussi, je pense. C’est un de mes auteurs préférés.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More