Grandir un peu _ Julien Rampin

1 12

Résumé

« Vieille dame un peu loufoque loue appartement meublé à dame de bonne compagnie. Loyer modéré contre menus services. » Il suffit parfois d’une petite annonce dans un journal pour faire basculer une vie. Dans le sud de la France, Jeanne Jambon, jeune femme peu sûre d’elle, décide sur un coup de tête de fuir une existence qui ne lui ressemble pas. Elle va trouver refuge auprès de Raymonde, une vieille dame fantasque et rebelle et de son petit-fils, Lucas, garçon solaire, beau comme un astre. Tous les trois vont alors tenter de s’apprivoiser et vivre une parenthèse enchantée, à l’abri du monde, et apprendre les uns des autres. Jusqu’au jour où la vie va finir par les rattraper et les obliger à grandir un peu… Un roman sur la différence, les regrets et le temps qui passe, lorsque l’enfant qui sommeille en chacun de nous décide de revenir à la surface.

Mon ressenti

Jeanne Jambon a quitté son mari sur un coup de tête. Elle décide alors de déménager et de changer de vie. Elle se fait alors recruter par Raymonde pour devenir sa bonne de compagnie. En quoi cela consiste ? Essentiellement se promener avec elle et l’emmener faire les courses. Raymonde est une femme de quatre-vingt-huit ans qui n’a pas sa langue dans sa poche. Comme indiqué dans l’annonce qu’elle a publié dans le journal, elle est plutôt loufoque. Enfin, ça c’est Lucas, son petit-fils, qui l’a ajouté. Jeanne va donc vivre à proximité de Raymonde et de Lucas dans un appartement aménagé dans une ferme.

C’est un roman très doux et agréable que nous propose encore une fois Julien Rampin. Raymonde est une vieille dame très attachante et très ouverte d’esprit. C’est notamment grâce à elle que son petit-fils Lucas va pouvoir s’assumer pleinement, lui qui s’est toujours senti différent depuis son enfance. Mais Raymonde cache un lourd secret qui la pèse, et sentant ses derniers jours arrivés, elle va confier à Jeanne la tâche d’être aux côtés de Lucas le jour où l’apprendra. Jeanne, quant à elle, va évoluer aux côtés de Raymonde. De femme effacée et discrète, elle va prendre de l’assurance et commencer à sortir de sa zone de confort.

J’ai bien aimé ce roman, mais je dois avouer qu’il m’a manqué quelques éléments pour que ça en devienne un très bon livre. Tout d’abord, le côté loufoque de cette mamie, annoncé sur la quatrième, n’est pas assez montré à mon goût. J’ai éclaté de rire à plusieurs reprises (surtout avec le nom du chien) lors des premiers chapitres. Mais par la suite, j’ai regretté que le ton devienne trop sérieux. Ensuite, j’aurais apprécié de voir la relation que tissent les deux femmes entre le moment où Jeanne se demande où elle a atterri et le moment où les deux femmes sont proches. Au tout début, on sent bien que Jeanne n’est pas à sa place. Elle n’a vraisemblablement jamais fréquenté d’homosexuel ni personne qui sorte autant de l’ordinaire que Raymonde. Mais la transition ne se voit pas. Et c’est vraiment un élément que j’aurais aimé voir.

La plume de Julien Rampin est très belle et délicate. Même si je n’ai pas apprécié ce roman autant que je l’aurais voulu, il faut se rappeler qu’il s’agit d’un premier roman. J’ai lu son deuxième que j’ai adoré et que je vous conseille fortement. Je lirai le suivant qui ne devrait pas tarder à sortir.

Note : 3.5 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie du challenge mensuel. Quatrième avec un mot qui fait penser aux contes de fée. (enchantée)

Elle m’a également permis de valider la catégorie 7 du challenge annuel. Auteur dont je n’ai lu qu’un seul livre avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Moi, le mot “loufoque” me fait toujours peur !

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More