Ice Limit _ Preston and Child

1 11

Résumé

Un astéroïde géant découvert sur un îlot au large du cap Horn ! Lorsque le collectionneur Palm Lloyd apprend la nouvelle, il n’a qu’une idée en tête : récupérer cette météorite. Peu importent le coût et les risques de l’expédition. Il doit arriver le premier sur l’île Desolacion et rapatrier le corps céleste. À l’évidence, le milliardaire n’est pas le seul à convoiter ce fragment doté d’étranges propriétés, dont celle de réduire à l’état de cendres quiconque l’approche de trop près. Et la chasse à la météorite vire au cauchemar…

Mon ressenti

Lorsqu’une météorite, la plus grande jamais vue, est découverte, Lloyd Palmer dépense des millions de dollars pour la récupérer. Il souhaite l’exposer dans un musée qu’il fera construire à ses frais. Pour se faire, il est prêt à tout. Tout d’abord il fait appel à une entreprise qui réalise des tâches réputées impossible. Ici, il s’agit de sortir de terre une météorite de plusieurs milliers de tonne, potentiellement dangereuse. En effet, on ignore si celle-ci est radioactive par exemple. Mais il n’est pas le seul à convoiter cet astéroïde. Vous vous doutez alors que cette expédition ne va pas être de tout repos.

Jusqu’ici, j’ai toujours beaucoup aimé les romans écrits par ce duo d’auteurs. Mais, dans ce roman, qu’est-ce qu’on s’ennuie. Car l’action met bien trois cent pages à arriver ! Jusqu’au milieu du roman, les auteurs s’attardent sur la manière de récupérer cette météorite. Mais c’est loin d’être intéressant. C’est le calme plat durant les trois cent premières pages et surtout c’est ennuyeux à mourir.

Un autre point qui m’a agacée est l’abrutissement de termes spécifiques et scientifiques. Alors, oui, il en faut. Forcément. Mais ici, il y en a beaucoup trop. Connaître tout le vocabulaire marin ne m’a rien apporté pour apprécier l’intrigue par exemple. Malgré le côté scientifique bien (trop) développé, j’ai trouvé que intrigue manquait de crédibilité. Ainsi, la météorite recherchée possède de mystérieux pouvoirs et réduit en cendres ceux qui s’en approchent. De même, la course poursuite entre deux bateaux ( 1 militaire et 1 paquebot) semble peu réaliste et n’a que peu d’intérêts.

Vous l’aurez compris, cette lecture m’a clairement ennuyée, et j’étais soulagée lorsque j’ai enfin pu le terminer. Ce livre retournera dans une boîte à livres, là où je l’avais trouvé.

Note : 2 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 21 du challenge annuel. Titre avec seulement 4 voyelles.

Elle m’a également permis de valider la catégorie du challenge mensuel. Titre en anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Les termes spécifiques m’ennuieraient aussi. Je ne connais pas et je vais vite l’oublier…

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More