Journée de l’écrivain africain : 5 livres à retenir

1 24

Depuis 1992, à l’initiative de l’Association Panafricaine des Ecrivains (PAWA – Panafrican Writers Association), la journée du 7 novembre est la journée internationale de l’écrivain africain. En 2022, nous célébrons la 30ème édition de cette journée. A cette occasion, je vous propose cinq livres écrits par des auteurs africains ou d’origine africaine.

1. Chants d’ombre _ Leopold Sedar Senghor

Chants d’ombre est le premier recueil de poésie écrit par le célèbre Leopold Sédar Senghor, auteur sénégalais, qui fut titulaire du siège 16 de l’Académie Française. Il s’inscrit dans le mouvement de “négritude“, qui consiste à accepter d’être noir.

2. La nuit sacrée, Tahar Ben Jelloun

Tahar Ben Jelloun, écrivain franco-marocain, a obtenu le prix Goncourt en 1987 grâce à son roman La nuit sacrée, suite du roman L’enfant de sable. Dans ce roman, suite au décès de son père, la narratrice quitte sa famille, et décide de parcourir le Maroc afin de découvrir son identité en tant que femme.

3. La plus secrète mémoire des hommes _ Mohamed Mbougar Sarr

La plus secrète mémoire des hommes est un roman écrit par l’écrivain sénégalais, Mohamed Mbougar Sarr. En 2021, il obtient le prix Goncourt. Nous y suivons Diégane, qui part à la recherche d’un écrivain oublié, T. C Elimane. Durant sa quête, il fera la connaissance de Siga qui semble détenir de nombreux secrets et qui connaît l’histoire de la famille d’Elimane.

4. Chanson douce _ Leila Slimani

Chanson douce est le deuxième roman de Leila Slimani, une autrice franco-marocaine. Grâce à ce livre, elle obtient le prix Goncourt en 2016. Il s’agit ici d’un roman psychologique. Dès le début du roman, on découvre qu’une nounou a assassiné les deux enfants qu’elle gardait. Le reste du roman consiste à analyser ce qui a pu pousser cette femme à un acte aussi barbare.

5. Les hirondelles de Kaboul _ Yasmina Khadra

Les hirondelles de Kaboul est un roman écrit par Yasmina Khadra. C’est en réalité un homme algérien qui se cache derrière ce pseudonyme. Yasmina Khadra n’est pas seulement un nom de romancier, il est aussi un engagement pour l’émancipation de la femme musulmane. Dans ce roman, nous suivons 4 personnages qui vivent à Kaboul pendant la première période de gouvernement des talibans, marqué par des exécutions et lapidations publiques.

Et vous ? Quel autre auteur africain me conseilleriez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Je ne connais pas les auteurs africains, je ne pourrais pas te conseiller.
    Je n’ai même pas lu Khadra qui est pourtant connu.
    J’ai quand même lu “Chanson douce” que je n’ai pas beaucoup aimé.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More