Frère _ Vincent Laudet

1 42

Résumé

1966, Thadée, le frère de Vincent Laudet vient de fêter ses quinze ans. C’est un adolescent brillant. À la veille de partir en vacances, un événement va déclencher chez lui une réaction violente qui bouleversera sa vie.

D’abord interné, ” victime ” d’une médecine hasardeuse, il deviendra brièvement un artiste reconnu. Son parcours le mènera en Afghanistan où il participera à divers trafics, puis en Inde où il connaîtra la prison avant de revenir à Paris où il sombrera, jusqu’à ce qu’une rencontre bouleverse à nouveau son existence.

Soutenu par une mère qui fera preuve d’une totale abnégation, le parcours de Thadée est à la fois plein d’humour, extraordinaire et dramatique. Thadée navigue dans une existence faite d’incroyables aventures et de rencontres improbables.

Mon ressenti

Lorsque Thadée, le frère de Vincent, agresse son professeur, personne ne comprend ce qui lui est passé par la tête. Ce ne peut pas être ce 2 qu’il a reçu, aussi injuste soit-il, qui peut justifier un acte d’une violence si intense. Sur les conseils du directeur de l’école, la mère de Thadée l’emmène alors dans une clinique spécialisée, la Maison Blanche. Il y restera interné plusieurs années. On lui diagnostiquera une schizophrénie et il devra subir différents traitements, allant jusqu’aux électro-chocs. Jusqu’au jour où il peut revenir vivre dans sa famille. Se cachant derrière sa maladie, jamais il ne travaillera. Il finira par ressentir le besoin de partir et parcourera le monde jusqu’en Inde, en passant par l’Afghanistan.

Le parcours si atypique de Thadée est touchant, bouleversant. J’ai adoré suivre la vie hors du commun de cet homme, inspirée par la vie du frère de l’auteur. Même s’il reconnaît avoir pris des libertés. La schizophrénie de Thadée ne ressemble pas du tout à ce qu’on entend par là. Il ne semble pas avoir de personnalité multiple. Pourtant, on comprend qu’il y a quelque chose. Les réactions, l’abnégation dont il fait preuve à certains moments, son désintérêt total pour l’argent … Le lecteur ressent que cet homme est différent. Et pourtant, quel homme ! Sa vie est admirable, j’ai vraiment eu un profond respect pour cet homme si particulier. Qui malgré sa maladie est une personne qui ressent les choses, sûrement de manière plus forte que n’importe qui. Une personne pour qui l’amitié et l’amour prédominent.

Et que dire de la mère ? Qui, contrairement à son mari, comprend dès le début qu’il faut qu’elle soutienne son fils dans les épreuves qu’il traverse. Car la famille de Thadée n’est pas épargnée. Malgré ses crises de violence, sa mère sait pertinemment qu’il ne s’en prendra jamais à elle. Elle sait lui laisser la liberté dont il a besoin. Et pourtant, que cela doit être difficile pour elle ! J’ai tenté de me mettre à sa place. Mission impossible. Je ne peux m’imaginer si mon propre fils devéloppait une telle pathologie. Comment réagirais-je ? Et pourtant, j’ai eu ce sentiment que cette maman savait au plus profond d’elle comment agir au mieux pour son fils.

Ce livre m’a profondément marquée. Il change de mes lectures habituelles. Mais je ne regrette absolument pas de l’avoir découvert. Ce livre est une claque et une magnifique découverte ! C’est un coup de coeur !

Note : 5 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie du challenge annuel. Livre dans lequel un personnage porte votre prénom (Cécile).

Elle m’a également permis de valider la catégorie du challenge mensuel. Livre qu’on n’a pas acheté (il m’a été offert par les Editions Hugo, un grand merci).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Je ne connais pas du tout, mais tu donnes très envie de lire ce livre…

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More