Les sorcières de Pendle _ Stacey Halls

0 23

Résumé

Lancashire, Pendle, 1612. À 17 ans, Fleetwood Shuttleworth est enceinte pour la quatrième fois. Mais après trois fausses couches, elle n’a toujours pas donné d’héritier à son mari. Lorsqu’elle croise le chemin d’Alice Gray, une jeune sage-femme qui connaît parfaitement les plantes médicinales, Fleetwood voit en elle son dernier espoir.

Mais quand s’ouvre un immense procès pour sorcellerie à Pendle, tous les regards se tournent vers Alice, accusée comme tant d’autres femmes érudites, solitaires ou gênantes.

Alors que le ventre de Fleetwood continue de s’arrondir, la jeune fille n’a plus qu’une obsession pour sauver sa vie et celle de son bébé : innocenter Alice. Le temps presse et trois vies sont en jeu.

Mon ressenti

Dans Les sorcières de Pendle nous suivons donc la grossesse de Fleetwood, aidée par une jeune femme rencontrée par hasard dans les bois. Elle se nomme Alice et est sage-femme. Dès lors, alors qu’elle a déjà vécu trois fausses couches et que cette grossesse lui fait courir des risques pour sa santé, elle se sent apaisée par la présence de cette jeune fille. Elle sait calmer ses nausées, ses sautes d’humeur, ses aigreurs d’estomac grâce à ses connaissances des plantes médicinales. Mais nous sommes dans les années 1600 et une femme qui connaît les plantes est toujours mal vue. De là à la considérer comme une sorcière, il n’y a qu’un pas. Alice se retrouve alors rapidement accusée de sorcellerie. Fleetwood décide donc de tout mettre en oeuvre pour la sauver de la potence.

L’intrigue met énormément de temps à se mettre en place. Pendant une bonne partie de l’intrigue, il ne se passe que peu de choses. C’est à la fin de la troisième partie que l’action commence véritablement et que l’histoire commence à devenir réellement intéressante. Pourtant, malgré le manque d’action, on ne s’ennuie pas vraiment. On suit l’histoire de Fleetwood et de sa rencontre avec Alice. Fleetwood est une jeune femme issue de la noblesse. Elle sait en apprécier les bons côtés mais aussi en reconnaître les défauts. Mariée de force dès le plus jeune âge, elle reste une jeune femme assez naïve.

Histoire et Fantastique

Je reconnais que j’ai été plongée dans l’univers des années 1600 avec les déplacements en calèche, les manoirs britanniques, les croyances et surperstitions autour du diable. Mais aussi, avec la mentalité de l’époque. Un mari qui s’inquiète plus de savoir s’il aura un héritier que de savoir si sa femme sera saine et sauve après l’accouchement. Des hommes dont l’adultère ne choque personne. Mais avouons-le, si cet adultère était commis par une femme, on aurait crié au péché. C’est d’ailleurs le coeur du problème dans cet ouvrage. La place de la femme et de ses décisions. Les actes d’une épouse vont influencer la réputation du mari, du qu’en-dira-t-on. Elles sont considérées comme des hystériques incapables de réfléchir. La connaissance leur est d’ailleurs refusée. C’est ainsi que de simples guérisseuses, certaines deviennent alors des sorcières qui jettent des sorts.

C’est une lecture que j’ai apprécié mais que j’oublierai très vite, à mon avis. Je pense que ce que j’ai le plus apprécié, finalement, c’est la petite pointe de fantastique qui a été introduite. Cet homme, qui dit avoir été ensorcelé et dont l’état ne cesse de se dégrader depuis. L’apparition très régulière d’un renard lorsque Fleetwood doit prendre des décisions importantes, comme s’il s’agissait d’un présage. Et ces animaux, les familiers, sensés accompagner les sorcières. Ainsi que d’autres petits événements qui peuvent passer inaperçus, mais qui mis bout à bout, finissent par nous interpeler.

Je relirai très certainement Stacey Halls. J’ai d’ailleurs L’orpheline de Foundling qui m’a été offert par les éditions Pocket qui sera lu très prochainement. J’espère juste être un peu plus emportée par l’histoire.

Note : 3.5 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie du challenge annuel. Livre terminé un dimanche.

Elle m’a également permis de valider la catégorie du challenge mensuel. Couverture avec du orange.

Ce livre a été lu en Lecture Commune sur Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More