Les sables _ Basile Galais

1 9

Résumé

C’est une cité portuaire, verre et béton sur sable, qui se dresse contre un ciel-champ de bataille. Un enfant se volatilise, la ville est amputée d’un morceau de terre mais ne s’en souvient pas. Une “fake news” tourne en boucle sur tous les écrans, la mort d’un guide spirituel, quelque part au fond d’un désert, secoue des mondes lointains, retentit jusqu’au plus proche. L’information attaque la réalité et le vertige saisit chacun différemment, interrogeant la mémoire, la vérité, l’avenir. Dans la tempête, quelques silhouettes se détachent, nous ouvrant le chemin vers une histoire de disparition et d’oubli.
Dans une langue précise et atmosphérique, génératrice d’images en haute définition dont la netteté contraste avec éclat contre le mystère omniprésent, “Les sables” observe comment les habitants de la cité s’affrontent à cette série de dérèglements. Et nous plonge dans leur trouble.

Mon ressenti

Vous est-il déjà arrivé de vous laisser emporter par un roman auquel vous ne compreniez pas grand chose ? Car c’est exactement ce qui m’est arrivé en lisant Les sables de Basile Galais. L’auteur nous plonge au coeur d’une cité portuaire fantôme. Sorte de roman post-apocalyptique, mélant réalité et science-fiction, ce roman est un ovni littéraire. Et pourtant, le lecteur se laisser embarquer grâce à la plume envoûtante de l’auteur.

Nous suivons tour à tour six personnages, tous reliés les uns aux autres par un élément de l’histoire. Il est question de ville engloutie, de fake news annonçant la mort d’un guide spirituel, d’un enfant disparu. Rien ne semble cohérent, et pourtant le charme opère et le lecteur se laisse balader.

Ce livre se déroule selon moi dans un futur assez proche car ce qui y est décrit est assez proche de notre réalité, mais certains éléments en sont aussi éloignés. J’ai cru y percevoir une critique de notre société en devenir, où l’individualisme prendrait toute sa place. Une réalité virtuelle qui se déploie au point de remplacer l’amour et les relations sociales humaines.

Il est tellement difficile de décrire ce roman si singulier. La plume de l’auteur est poétique et envoûtante. L’atmosphère qui règne dans cette cité portuaire, qui pourrait être le Havre (l’auteur y habite), est sombre et oppressante. Fidèle à sa couverture, l’ambiance est grise et brumeuse.

Il est étrange de lire ce genre de roman, pour lequel il m’est impossible de dire si je l’ai aimé ou non. J’ai aimé l’écriture, l’ambiance retranscrite, la foule de sensations ressenties. Mais je n’ai pas aimé ne pas comprendre où voulait en venir l’auteur dans ce roman qui restera flou à mes yeux.

Note : 2.5 sur 5.

Merci à Babelio et aux éditions Actes Sud pour l’envoi de ce livre dans la cadre des Masses Critique.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie du challenge annuel. Lire un livre de la rentrée littéraire 2022.

Elle m’a également permis de valider la catégorie 10 du challenge mensuel. Un des personnages est enseignant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Un OVNI que je ne lirai sans doute pas. Jamais vu ce livre.
    Il m’arrive aussi de ne pas savoir si j’ai aimé un bouquin ou pas…

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More