Chagrin d’école _ Daniel Pennac

0 87

Résumé

Chagrin d’école, dans la lignée de Comme un roman, aborde la question de l’école du point de vue de l’élève, et en l’occurrence du mauvais élève. Daniel Pennac, ancien cancre lui-même, étudie cette figure du folklore populaire en lui donnant ses lettres de noblesse, en lui restituant aussi son poids d’angoisse et de douleur.

Mon ressenti

Chagrin d’école est un essai écrit par Daniel Pennac sur l’échec scolaire, dont il a lui-même souffert enfant. Surprenant lorsqu’on sait que l’auteur est ensuite devenu professeur de français. Il se dit dyslexique et dysorthographique. D’ailleurs, jamais il ne se sépare de son dictionnaire lorsqu’il écrit. Il nous parle donc dans un premier temps de son enfance. Une enfance plutôt désastreuse au niveau de la scolarité, d’autant plus que ses frères et soeurs sont d’excellents élèves. Ce n’est qu’arrivé en pension, car on n’arrivait à rien avec lui, qu’il a rencontré les premiers professeurs qui vont le tirer de là.

Un essai un peu culpabilisant

Et ainsi va cet essai. Un essai sur la souffrance de l’élève en échec scolaire. Mais pas que. C’est également un essai sur le travail d’enseignant. Même s’il nous dit de temps en temps qu’il a connu des échecs en tant qu’enseignant, j‘ai eu comme l’impression que ce texte était surtout là pour montrer à quel point il était bon dans son travail et que ses méthodes devraient être suivies par tout le monde. Or, si vous êtes enseignant, vous savez qu’il n’y a pas Une méthode. Chaque élève réagit différemment à une même pédagogie. Il n’y a pas une solution magique qui règlera la majorité des problèmes de scolarité. Son texte nous amène à réfléchir sur notre position d’enseignants, sans aucun doute. Il nous amène à nous remettre en question, à interroger nos propres méthodes. Mais il sonne aussi un peu comme le couperet qui condamne les enseignants qui n’y arrivent pas.

Avec une réflexion intéressante

En revanche, s’il y a bien un point sur lequel je suis d’accord c’est qu’un ancien élève en difficulté ne sera que meilleur enseignant, car il sait par où et par quoi passent ses élèves. Je n’ai jamais eu de difficultés en français, mais en ce qui concerne les sciences, c’est bien différent. Et dans ma vie d’enseignante, il m’a toujours été plus simples d’enseigner les maths que la grammaire. Je connais les difficultés par lesquelles on passe lorsqu’on ne comprend pas la logique mathématique. En revanche, la grammaire coule tellement de source pour moi que j’ai du mal à comprendre pourquoi mes élèves bloquent dessus.

Autre point évoqué qui m’a parlé est qu’on a tendance à penser que nos élèves actuels sont plus mauvais qu’avant. Et l’auteur de nous démontrer, via des textes plus ou moins anciens, que déjà à leur époque, ces romanciers, soit en tant qu’élèves soit en tant qu’enseignants, témoignaient des difficultés d’alors. Il est facile d’asséner “ah nos jeunes d’aujourd’hui ne savent plus écrire” mais la comparaison est inutile. Nous ne vivons plus de la même manière, nos intérêts sont différents. N’oublions qu’à une certaine époque, aller à l’école ne faisait pas partie des priorités. Arrêtons donc de comparer les élèves actuels, avec leurs problématiques actuelles, avec les élèves d’antan, qui avaient leurs propres problèmes.

Mon avis sur cet essai est mitigé. L’auteur passe quand même beaucoup de temps à se passer de la pommade, à se mettre en avant, même s’il fait parfois référence à d’autres enseignants. Dans l’ensemble, je suis d’accord sur son discours mais j’ai tout de même trouvé ce texte trop auto-centré.

Note : 3 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie du challenge annuel. Couverture sur laquelle un élément est retrouvé au moins 3 fois.

Elle m’a également permis de valider la catégorie du challenge saisonnier. Elément rose sur la couverture.

Enfin, j’ai validé la catégorie du challenge mensuel. Titre avec le mot école.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More