La colère des aubergines _ Bulbul Sharma

1 87

Résumé

Qui meurt dîne, La Colère des aubergines, Folie de champignons, Festin pour un homme mort… : quelques titres de ces récits donnent un avant-goût de leur saveur. Les histoires racontées, pleines d’odeurs de cuisine, puissamment évocatrices des rapports et des conflits entre les membres d’une maisonnée indienne, soulignent bien sûr le rôle déterminant qu’y jouent la nourriture et celles qui la préparent. Des femmes croquées sur le vif y livrent des instants de bonheur, des secrets de famille, d’amour, d’enfance qui ont parfois la violence du désir ou l’amertume de la jalousie. Mais les véritables héroïnes sont ces recettes qu’il s’agisse de confectionner un pickle de mangue, un gâteau de carottes ou un curry d’aubergines au yaourt, le lecteur goûtera, du palais et de la langue, l’alchimie des aromates indiens.

Mon ressenti

Pas vraiment un roman, pas vraiment non plus un livre de recettes. La colère des aubergines est une sorte de récit culinaire. Bulbul Sharma nous raconte douze histoires différentes, sortes de nouvelles. Elles n’ont rien à voir les unes avec les autres. Leur seul point commun ? La nourriture. L’autrice aborde différents sujets de société qui tournent autour de la culture indienne en liant les préoccupations de ses personnages à la nourriture qu’ils avalent. Ainsi, elle aborde des sujets tel que le mariage forcé, le divorce, la boulimie ou encore l’anorexie.

C’est vraiment le côté nouvelles qui m’a dérangée ici. Au début, j’ai trouvé ces récits originaux et plutôt intéressants. Mais rapidement, je me suis lassée. Bien trop courts, nous avons à peine le temps de découvrir les personnages qu’on passe à autre chose. On survole chaque problématique sans entrer dans le vif du sujet. Mais cela n’était sûrement pas l’objectif de l’autrice en écrivant ce recueil. On y retrouve les problèmes de castes, du statut de la femme soumise et de l’homme dominateur. Les sujets restent assez modernes malgré tout avec l’immigration aux Etats-Unis pour y faire fortune par exemple. Et chaque récit est agrémenté des spécialités culinaires indiennes. On y aborde la place de la nourriture en Inde, tous les rituels pour préparer leurs différents mets. Et chaque nouvelle est cloturée par une ou plusieurs recettes des plats cités.

Je suis donc mitigée par cette lecture. Je vais mettre de coté les recettes qui me plaisent mais le livre repartira rapidement en vente ou en boîte à livres. J’aime beaucoup la culture indienne mais ce livre ne m’a rien apporté de particulier.

Note : 2.5 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie du challenge mensuel. Lire un livre avec une recette.

Elle m’a également permis de valider la catégorie du challenge annuel. Titre dans lequel il y a un nom de légume.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Là, je passe, même si le légume m’aurait bien arrangé pour le challenge annuel…

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More