meta name="example" content="custom: 2022-07-08">

La mémoire des embruns _ Karen Viggers

1 7

Résumé

Mary est âgée, sa santé se dégrade. Elle décide de passer ses derniers jours sur l’île Bruny qu’elle a quittée des années auparavant. Mary se remémore cette époque : de terribles évènements l’avaient alors forcée, ainsi que son mari, gardien du phare, et ses enfants, à retourner à la civilisation. Le secret à l’origine de leur départ est trop lourd à porter et elle doit se confier pour trouver l’absolution. Ce sera à Leon, le garde-forestier de l’île.

Seul Tom, le benjamin de Mary, partage l’amour de sa mère pour cette île balayée par les vents mais véritable havre de paix propice à la guérison. Depuis son retour d’Antarctique et le divorce qui l’a détruit, Tom mène une vie solitaire de peur de souffrir à nouveau. Jusqu’au jour ou il rencontre Emma, aussi ouverte et chaleureuse qu’il est taciturne.

Tout comme Tom, Mary n’aurait pu imaginer devoir un jour affronter son passé. Pourtant, alors qu’elle vit ses dernières heures, rien ne se déroule comme elle l’avait prévu.

Mon ressenti

Tout commence avec une lettre que Mary, en fin de vie, reçoit. Cette lettre la chamboule. A tel point qu’elle décide de s’exiler sur l’île de Bruny où elle a vécu pendant des années avec son défunt mari, Jack. Ses enfants ne se réjouissent pas de cette décision. Pour eux, c’est une folie. Comment fera-t-elle pour y vivre seule alors qu’elle oublie regulièrement de prendre ses médicaments. C’est surtout pour sa fille Jan que c’est difficile à digérer mais Mary n’en démord pas, elle veut mourir sur cette île. Tom, son benjamin, quant à lui respecte la décision de sa mère. Il faut dire qu’il a d’autres chats à fouetter, lui-même en pleine crise existentielle. De retour d’une mission en Antarctique qui a détruit son mariage et durant laquelle son père est décédé, sans qu’il ne puisse lui dire au-revoir.

L’ensemble du récit repose sur cette lettre et sur le secret qu’elle recèle. Que peut-on avoir à se reprocher Mary dont la vie semble si irréprochable ? C’est à l’aide de retours vers le passé de Mary qu’on comprend peu à peu ce que va contenir cette lettre et c’est sans grande surprise que son contenu nous est révélé à la toute fin. Le personnage de Mary est intrigant et attachant. Elle va s’attacher à Leon, le gardien de l’île, peu content de devoir s’enquêrir d’une vieille dame qui commence lentement à perdre la tête. Mais peu à peu, lui aussi va commencer à apprécier Mary qui va lui raconter sa vie en tant que femme de gardien de phare.

En revanche, j’ai eu beaucoup plus de mal à m’attacher à Tom. J’ai eu envie de lui secouer les puces plus d’une fois. Nous avons ici un personnage qui s’attache toujours aux mauvaises personnes et il est bien le seul à ne pas s’en apercevoir. Comment peut-on être aussi naif ? Comment peut-on se laisser mener en bateau de la sorte ? Depuis son retour d’Antarctique, malgré la déconvenue qui l’attendait, il ne rêve que d’y retourner. Il rencontre alors Emma, qui fait une conférence sur les missions estivales (lui était parti en hiver). Commence alors une passion assez toxique entre deux, avec l’ombre constante de Nick l’ancien petit ami d’Emma. L’ancien amant d’Emma ne cesse de tourner autour d’elle et elle ne fait rien pour l’en empêcher. Le tout devant les yeux de Tom qui, malgré sa jalousie, ne dit rien. J’avais envie de lui mettre des claques à celui-là !

brun

Finalement, c’est lorsque le livre se termine que j’ai envie de le continuer. Cette fin mériterait une suite, à une seule condition. Que le personnage de Tom mûrisse et ouvre un peu les yeux !

Note : 3 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie du challenge mensuel. Titre avec un mot qui fait penser aux vacances.

Il s’agit également d’un titre qui était proposé en lecture commune sur le groupe Facebook La tête dans les livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    C’est un livre que j’ai vu beaucoup passer. Je croyais l’avoir dans ma PAL, mais lorsque j’ai voulu le lire pour je ne sais plus quel challenge, je ne l’ai pas trouvé. 6/10, ce n’est pas beaucoup. Je pourrais peut-être me passer de cette lecture.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More