La sentence _ John Grisham

1 18

Résumé

Automne 1946. Pete Banning, l’enfant chéri de Clanton, Mississippi, est revenu de la guerre en héros, décoré des plus hautes distinctions militaires. Propriétaire d’une plantation de coton et fidèle de l’Église méthodiste, il est considéré comme un père et un voisin exemplaire. Un matin d’octobre, il se lève tôt, se rend en ville et abat son ami, le révérend Dexter Bell. Que s’est-il passé pour que Pete, membre respecté de la communauté, devienne un meurtrier ? Et pourquoi se mure-t-il dans le silence ? Nul ne le sait. Mais ce qu’il tait semble dévastateur, tant pour ses proches que pour les habitants du comté. Quelle sera la sentence ?

Mon ressenti

Pete Banning a tué de sang froid le Pasteur Dexter Bell. Alors qu’il était considéré comme un héros de la guerre jusque là, il est désormais pointé du doigt. Que lui est-il arrivé ? Pourquoi a-t-il tiré sur le révérend Bell ? Dans un premier temps, l’auteur nous emmène au coeur du procès de Pete, puis il revient sur son passé en tant que prisonnier de guerre aux Philippines. Enfin, nous suivons la destinée de ses deux enfants qui vont essayer de garder le peu qu’il leur reste et de découvrir ce qui a poussé leur père à commettre l’irréparable.

La première partie du livre est selon moi la plus intéressante. Nous suivons étapes par étapes le procès de Pete. Nous ne pouvons avoir aucun doute sur sa culpabilité. Ce qui nous intéresse ici c’est de savoir comment l’avocat du meurtrier va faire pour défendre l’indéfendable. D’autant plus que Pete ne souhaite pas être défendu. Il refuse de plaider la folie, il refuse d’expliquer les raisons de son geste. La partie s’avère compliquée pour l’avocat de la famille. Cette première partie m’a fait penser au dernier roman de Michael Connely que j’ai trouvé bien meilleur que celui-ci. Quelle sera la sentence de Pete ? Ira-t-il sur la chaise électrique ?

Une fois le procès terminé, l’auteur décide de retourner en arrière, lorsque Pete doit partir pour la guerre. Il se retrouve prisonnier dans les Philippines et aura à faire face aux Japonais. Cette partie m’a semblé de trop. Durant tout le procès, l’avocat n’a de cesse de nous rappeler que Pete est un héros de guerre et de remémorer aux jurés les exploits de cet homme. J’ai trouvé que l’auteur avait un parti pris bien établi, les gentils américains face aux méchants japonais. Enfin, j’ai plus eu l’impression de lire un livre d’Histoire qu’un roman. J’ai malgré tout appris pas mal de choses sur la guerre du Pacifique, dont nous parlons assez peu dans les cours d’histoire en France.

Enfin, la troisième partie est censé nous révéler les raisons pour lesquelles Pete a tué le pasteur. Nous revenons donc sur la femme de Pete qui a été soutenue par le Pasteur alors que Pete était porté disparu et vraisemblablement mort. Bien évidemment, il serait facile de penser que la femme de Pete et le pasteur aient eu une aventure, mais tout n’est pas si simple. Mais la vérité arrive vraiment à la toute fin et j’ai encore eu l’impression de perdre une partie de mon temps avec des passages inutiles.

Hormis la première partie, ce livre m’a donné l’impression que j’avais perdu mon temps à le lire. Il y a beaucoup de répétitions et de longueurs. Je relirai malgré tout cet auteur. Son roman La firme semble faire l’unanimité. A suivre donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Alors moi, je lui ai mis 9/10, mais si je me souviens bien, j’ai passé la partie sur la guerre qui ne m’intéressait pas.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More