Les rêves de nos mères _ Carine Pitocchi

1 86

Résumé

1912. Lady Julia Ashford, dont le mari vient de mourir en la laissant enceinte, se retrouve seule dans l’immense domaine qui est désormais le sien, et se prépare à une vie placée sous le signe du deuil et des devoirs qui incombent à son titre. Mais voilà que son passé revient la hanter – sous la forme de Will Murphy, son amour d’enfance, gangster irlandais régnant aujourd’hui en maître sur l’East End de Londres.

La maîtresse de Longfield Park peut-elle lier son destin à cette figure de la pègre ? Sans doute pas. Tout comme elle ne devrait pas se préoccuper du quotidien de son ancienne domestique, Edna, mariée à un homme violent. Ni encourager sa cousine dans ses engagements suffragistes…

Mais la vie change en Angleterre. Autour d’elle souffle le vent des temps nouveaux, celui des révolutions et du changement social – sans compter cette guerre qui déjà se profile, imminente et terrible…

Mon ressenti

Nous sommes en 1912, Julia vient de perdre son mari dans un incendie quand elle découvre qu’elle est enceinte de quelques semaines. Alors que la quatrième de couverture laisse entendre que son amour de jeunesse, Will, chef de la pègre londonienne, aurait alors refait surface, l’histoire est toute autre. Will est bien présent, et il n’a jamais réussi à oublier Julia. Il apprend le décès de son mari et va se tenir informé sur la santé de la jeune femme, tout en restant éloigné d’elle. C’est grâce à Edna, une ancienne domestique, qu’il pourra garder un lien avec Julia (alors qu’elle l’ignore). De son coté, Julia a revu des photos de Will lorsqu’ils étaient adolescents et se met à repenser à lui. Mais ça s’arrête là. La quatrième de couverture est assez trompeuse, du moins concernant ce premier tome.

On s’attend donc à lire une histoire d’amour interdite entre deux personnes. Et à mon grand soulagement, ce ne fut pas le cas. C’est plutôt un récit qui met en avant plusieurs femmes. Julia, tout d’abord, qui doit affronter la maternité seule et lutter contre les préjugés de sa belle-soeur. Emily, sa cousine, femme qui se bat pour sa liberté et ses droits. Et Edna, l’ancienne gouvernante, femme battue qui va quitter son mari à l’aide de Will. Ces trois femmes dont le destin est complètement différents, vont tout faire pour améliorer leurs conditions et faire changer les mentalités. Et à côté de ces trois femmes, il y a Will qui, pour tenter de sauver sa soeur des griffes de son mari, va finir en prison, menacé de peine de mort.

C’est un roman agréable à lire et plutôt sympathique. Malgré tout, il ne restera pas forcément gravé dans ma mémoire. Je l’ai trouvé trop court avec le sentiment qu’il ne se passait pas grand chose. Finalement, l’histoire qui m’a le plus intéressée fut celle de Will, victime d’une sorte de complot ourdi par les forces de l’ordre. L’histoire de Julia et Emily n’est pas assez poussée à mon goût.

Même si ce roman n’est pas un coup de coeur, je lirai sûrement le deuxième tome car j’ai beaucoup aimé la plume de Carine Pitocchi et je suis curieuse de savoir ce qu’il va advenir des personnages.

Note : 3.5 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 52 du challenge annuel. Un livre qui a reçu le prix du livre romantique.

Elle m’a également permis de valider les catégories 2 et 7 du challenge mensuel. Titre qui fait référence aux femmes et Couverture avec un bijou.

Enfin, ce livre m’a permis de valider la catégorie 12 du challenge saisonnier. Un livre édité entre mars et juin de n’importe quelle année.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Je ne connais ni le livre ni l’auteur et je ne vais pas m’y attarder.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More