meta name="example" content="custom: 2022-03-27">

Un grain de moutarde _ Laila Ibrahim

1 16

Résumé

Lisbeth Johnson a grandi dans le Sud des États-Unis, dans la plantation de coton appartenant à sa famille. Jordan Freedman est la fille de Mattie, esclave et nourrice bien-aimée de Lisbeth. Trois ans après la fin de la guerre de Sécession, Lisbeth et Mattie veillent chacune sur leur foyer tandis que Jordan est institutrice et suffragette.

Quand Lisbeth est appelée au chevet de son père mourant, elle se rend sans hésiter à la plantation et se retrouve confrontée à sa famille confédérée, qu’elle a trahie en épousant un abolitionniste. Au même moment, Jordan et Mattie reviennent elles aussi à Fair Oaks, afin de soutenir leur famille, toujours victime d’oppressions.

La suite du Crocus jaune remet en scène les familles Johnson et Freedman, qui se trouvent confrontées à l’injustice qui les a toujours séparées, mais aussi à l’amertume et la violence. Lisbeth, Mattie et Jordan trouveront-elles le courage de délivrer leurs proches et de se libérer elles-mêmes du passé ?

Mon ressenti

Après avoir lu et dévoré Le crocus jaune, je ne pouvais passer à côté de la suite, Un grain de moutarde. Plusieurs années plus tard, Lisbeth et Mattie ont toutes deux quitté le Sud de la Virginie pour s’installer en Ohio. Quelques années après la fin de la guerre de Sécession, les deux femmes retournent sur leurs terres d’origines. Lisbeth pour se rendre au chevet de son père malade, et Mattie pour convaincre sa cousine de venir vivre avec sa famille, dans un Etat où les noirs sont libres.

Car malgré l’abolition de l’esclavage, nous découvrons que dans les Etats tels qu’au Sud de la Virginie, les blancs ont ignoré l’abolitionisme et ont longtemps bafoué les droits des noirs. Ainsi, les hommes noirs avaient interdiction de vagabonder. S’ils n’avaient pas de travail, les juges de paix pouvaient les arrêter et les louer à des propriétaires. Leurs salaires étaient maigres et leurs conditions de travail inacceptables. Malgré l’abolition de l’esclavage, les sudistes ne veulent pas céder et c’est un monde parfois très violent qui s’offre à nous. Il faudra encore plusieurs années pour que les Etats du Sud changent de mentalité.

Pour les jeunes enfants de Lisbeth, qui ont toujours connu la liberté pour tous en Ohio, cette réalité est dure et injuste.Pour Jordan, la fille de Mattie, cette réalité lui prouve que le combat pour l’abolition est encore loin d’être gagné. Elle voulait alors se rendre à New York afin de se battre pour le droit de vote des femmes. Mais elle réalise qu’il y a d’autres priorités dans certains Etats. Non pas que le droit de vote des femmes soit moins important. Cependant, comment se battre pour un droit alors qu’un autre n’est pas encore totalement acquis ?

Elle avait cru que tout était terminé, que l’esclavage avait été aboli, mais une autre réalité se faisait jour. Le regarde désespéré de ce garçon la hanterait chaque nuit. Elle l’abandonnait à son sort injuste, elle abandonnait à leur sort tous ces garçons et tous ces hommes.

Un grain de moutarde, Laila Ibrahim

Encore une fois, Laila Ibrahim signe un très beau roman. Un roman dans lequel les personnages ont évolué, sont devenus plus radicaux dans leurs choix (de manière positive). Ils restent très attachants et ont gagné en profondeur. L’histoire est quant à elle passionnante encore une fois. C’est un roman qui rend hommage à celles et ceux qui se sont battus pour que les mentalités évoluent.

Note : 5 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 6 du challenge saisonnier. Une couverture avec des fleurs.

Elle m’a également permis de valider la catégorie 74 du challenge annuel. Personnage principal a des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    10/10, ça donne envie ! Je ne connais pas, mais je retiens…

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More