Premier sang _ Amélie Nothomb

4 24

Résumé

Sous la forme d’un conte, Amélie Nothomb raconte la vie de Patrick, son père, doux enfant angélique qui, jeune adulte, devra se confronter à la mort.

Un magnifique hommage à la figure paternelle mais aussi à un héros de l’ombre, diplomate à la carrière hors norme.

Mon ressenti

C’est la toute première fois que je lis Amélie Nothomb. Et je peux d’ores et déjà vous le dire, cette autrice me faisait peur. J’ignore pourquoi, mais elle me semblait inaccessible. Est-ce à cause de ses nombreux prix et ses titres alambiqués ? Je ne saurai trop dire pourquoi. Aussi, lorsque j’ai vu que les booktrotteuses sur Instagram proposaient de participer à ce voyage littéraire, j’ai sauté sur l’occasion. Et à ma grande surprise, ce fut une très belle découverte.

Premier sang est un roman très court qui se lit très rapidement. Amélie Nothomb a une plume très fluide, très légère et agréable à lire. J’ai beaucoup aimé découvrir qu’il s’agissait de l’histoire de son père décédé en 2020. L’histoire de son père qu’elle a décidé d’écrire à la première personne. Ce doit être un exercice littéraire assez difficile de se mettre dans la peau d’une personne qui a réellement existé et qui n’est plus parmi nous pour la raconter. Au travers de ce roman, témoignage de l’amour qu’elle portait à son père, on devine qu’elle vient d’une famille d’intellectuels et de gens très cultivés. Rien de surprenant puisque la plume d’Amélie Nothomb est juste parfaite. Simple, concise et d’une justesse incroyable.

J’ai aimé plonger dans l’enfance de cet homme. Certains se plaignent que ce livre ait été trop court, pour moi il était juste parfait, elle dit l’essentiel, sans se perdre dans des détails inutiles et ennuyeux. Et la vie de son père, ambassadeur de Belgique au Congo, qui a été pris en otage est intéressante. Finalement, c’est peut-être cet élément qui aurait pu être un peu plus développé. Le titre, et la courte phrase extraite du livre prennent tout leur sens dans l’épilogue du livre. Le respect et l’amour qu’elle devait témoigner à son père se ressent profondément dans ce court roman.

C’est vraiment une très belle découverte qui m’a permis de découvrir qu’Amélie Nothomb n’est absolument pas inaccessible. C’était vraiment ma crainte avant de lire ce livre. Il va me falloir découvrir d’autres de ses romans.

Note : 4.5 sur 5.

Lesquels de ses romans me conseilleriez-vous ?

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 7 du challenge saisonnier. Un livre qui n’est pas le premier de l’auteur.

Elle m’a également permis de valider la catégorie 83 du challenge annuel. Quatrième avec un passage du livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

4 commentaires
  1. PHILIPPE D dit

    Ah voilà la fameuse Amélie ! Elle ne me fait pas peur, mais on peut dire qu’elle est spéciale !
    Ce roman m’attire; je le lirai peut-être. Ses romans sont toujours courts, trop chers pour leur longueur, je trouve.

    1. SeriaLectrice dit

      C’est vrai que ce roman était court, mais ça le rend percutant ! Après, malheureusement, quand ils sortent en broché, ils sont toujours chers, il faut attendre leur sortie poche ou les prendre d’occasion.

  2. […] récemment découvert la plume d’Amélie Nothomb, et il faut lire un conte détourné pour le challenge annuel. Ca tombe donc à pic. Je vais ainsi […]

  3. […] par la plume d’Amélie Nothomb lorsque je l’ai découverte avec son dernier roman Premier Sang, j’ai eu envie de continuer ma découverte de cette autrice. Pour le challenge annuel, je […]

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More