meta name="example" content="custom: 2022-04-09">

La vague _ Todd Strasser

2 13

Résumé

Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’histoire, crée un mouvement expérimental au slogan fort : « La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action. » En l’espace de quelques jours, l’atmosphère du paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader.

Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration ?

Mon ressenti

La vague de Todd Strasser reprend une expérience qui a été menée par un professeur d’Histoire, aux Etats-Unis. Après avoir diffusé à ses élèves un reportage sur le nazisme, une question est posée : comment Hitler a-t-il pu réussir à rassembler autant de monde autour de lui ? Comment cette communauté a-t-elle pu dériver et atteindre un extrémisme sans nom ?

Au travers de son expérience, il réussit à rassembler tous ses élèves autour de son mouvement : la vague. Slogan, logo, appel à recruter de nouveaux membres ! Il va même jusqu’à proposer l’autorégulation. Certains élèves ont un rôle qui leur est assigné au hasard. Ils doivent surveiller ceux qui voudraient sortir de ce mouvement, ou ceux qui pourraient lui nuire. Ils vont commencer par leur parler, puis menacer. Certains iront jusqu’à les agresser physiquement. Lorsque l’enseignant réalise que son expérience rencontre un tel succès, il ne sait trop comment se positionner. En tant que leader, il se sent pousser des ailes. Mais d’un autre côté, il a conscience du caractère malsain que prend cette communauté.

L’histoire de cette expérience sociale est intéressante. Cependant, j’ai eu du mal à croire qu’en si peu de temps une telle expérience ait pu prendre une telle ampleur. Le livre étant très court, il nous donne l’impression que tout s’est passé en l’espace de quelques jours et j’y ai trouvé un côté un peu surréaliste. Pourtant, lorsqu’on se renseigne sur cette vague, elle n’a duré que 5 jours. C’est assez dingue de voir qu’on peut embrigader des esprits en si peu de temps.

Enfin, même si l’histoire est enrichissante, j’ai eu du mal à adhérer à l’écriture. Peut-être à cause de la traduction. C’est toujours difficile à dire lorsqu’on lit un roman étranger. L’écriture est simple, sans fioriture, mais ne m’a pas emportée. Il manquait un petit quelque chose.

C’est donc un retour plutôt mitigé tant sur l’histoire que sur l’écriture. Heureusement, comme le livre est court, je n’y ai pas passé beaucoup de temps.

Note : 3 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 8 du challenge mensuel. Quatrième avec un mot qui évoque le sommeil.

Cette lecture m’a également permis de valider la catégorie 3 du challenge saisonnier. Couverture sur laquelle il n’y a que des animaux.

Enfin, elle m’a permis de valider la catégorie 94 du challenge annuel. Livre coup de coeur de Linda (administratrice du club de lecture La tête dans les livres).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

2 commentaires
  1. PHILIPPE D dit

    Moi, c’est un roman qui m’a marqué. Mon fils a dû le lire pour l’école. C’est comme ça que je l’ai connu. Il m’en reste des souvenirs, ce qui est plutôt rare…

    1. SeriaLectrice dit

      Il est marquant par son histoire, mais l’écriture m’a laissée dubitative.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More