L’amour à Amsterdam _ Nicolas Freeling

1 8

Résumé

L’amour à Amsterdam

Aussi séduisante qu’insaisissable, Elsa de Charmoy est assassinée dans son appartement d’Amsterdam. Son ex-amant, Martin, aurait été aperçu rôdant près de son immeuble aux environs de l’heure du crime.
Le dossier semble bouclé… sauf pour l’inspecteur Van der Valk. En dépit des preuves, et bien que Martin ait d’abord nié s’être rendu dans l’appartement, Van der Valk est persuadé de son innocence. Au lieu de l’inculper, l’inspecteur l’entraîne dans son enquête, non sans un détour dans le passé, bien sombre, d’Elsa…

Mon ressenti

Voilà un livre que j’ai eu beaucoup de mal à lire. Ce livre date de 1962 et les éditions de l’Archipel ont décidé de le rééditer. Je ne connaissais absolument pas cet auteur, décrit un peu comme Simenon si l’on en croit le bandeau qui orne le l’ouvrage. Je ne peux pas vraiment comparer n’ayant encore pas lu les enquêtes du commissaire Maigret. Mais ce que je peux d’ores et déjà affirmé c’est que je me suis ennuyée.

L’auteur a décidé de construire son récit de manière très étrange. Il n’y a que trois très longs chapitres. Le premier chapitre nous présente les personnages principaux : Martin, l’accusé, et Van der Valk, l’enquêteur. Martin a-t-il tué son ex compagne, Elsa de Chamoy, qui semble-t-il était une grande manipulatrice ? L’enquêteur semble vouloir croire en l’innocence de Martin et il va l’emmener sur les lieux du crime.

Le deuxième chapitre fait un bond en arrière et revient sur la relation très étrange qui liait Martin et Elsa. Une relation malsaine, une relation pleine de jalousie, de haine et de rancoeur. On excuserait presque le meurtrier ! Mais cette partie, bien qu’intéressante, ne sert pas vraiment à l’enquête. Certes, on comprend mieux la relation entre ces deux personnages, mais l’enquête n’avance pas. Pourtant ce chapitre prend vraiment beaucoup de place. J’ai bien failli abandonner ma lecture à ce moment là.

Enfin, le troisième chapitre se consacre à la résolution de l’affaire dont j’ai déjà oublié le dénouement alors que je l’ai fini il y a un peu plus d’une semaine. Je crois que la deuxième partie m’a tellement endormie que je n’ai pas dû beaucoup me concentrer sur cette ultime partie.

Je m’attendais vraiment à retrouver une enquête dans laquelle on suivrait les raisonnements d’un enquêteur. Ici, la manière dont agit Van der Valk me paraît si peu crédible. Il emmène le suspect sur les lieux du crime et lui fait part de toutes ses pensées, lui demande ce qu’il en pense. J’imagine mal un inspecteur agir ainsi.

Malgré une jolie plume, le rythme du livre est lent, très lent. Je me suis ennuyée et ai bien failli m’endormir sur mon livre à plusieurs reprises. C’est donc une grosse déception. J’ignore pourquoi je m’attendais à tellement mieux. Peut-être est-ce la faute à ce bandeau publicitaire. Je ne sais pas si vous avez remarqué, ces bandeaux sont rarement représentatifs de ce qu’ils annoncent !

Merci aux éditions L’archipel et à NetGalley pour cette lecture.

Connaissiez-vous cet auteur ? Si oui, me conseilleriez-vous un autre livre ?

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider une catégorie du challenge mensuel. Auteur dont le prénom est Nicolas.

Elle m’a également permis de valider la catégorie 11 du challenge annuel. Lire un auteur décédé au XXIè siècle.

Enfin, c’est cette lecture qui m’a accompagnée pour la fin d’année 2021, ça aura été mon 136ème livre de l’année et avec lui j’aurais validé la 40ème (sur 100) catégorie du challenge annuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. […] Lire l’article complet […]

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More