Sauve-la _ Sylvain Forge

1 19

Résumé

Alexis Lepage, modeste agent d’assurance, est sur le point de se marier lorsqu’un message sur son téléphone lui apprend que Clara, son amour de jeunesse, refait surface. Alors qu’elle le supplie de l’aider à retrouver sa fille, Alexis hésite. Que dissimule cette demande impromptue, si longtemps après leur séparation ? Et pourquoi Clara refuse-t-elle de le rencontrer ?

Replongé bien malgré lui dans un passé dont il n’a jamais fait le deuil, Alexis part à la recherche d’une fille dont il ignore tous les secrets. Son enquête le conduira droit en enfer.

Mon ressenti

Un thriller haletant

Alors qu’il va bientôt se marier à Clémence, Alexis reçoit un étrange message sur son téléphone. Clara, qu’il n’a pas revu depuis plusieurs années, semble vouloir entrer en contact avec lui. Elle lui demande d’installer une application qui leur permettront de communiquer. Après s’être assuré qu’il ne s’agissait pas d’une application pirate, Alexis l’installe et commence à discuter avec elle. Son grand amour de jeunesse. Elle lui apprend alors qu’il est papa. Et qu’il doit retrouver sa fille, persuadée qu’elle est encore vivante malgré l’accident de car qui lui aurait été fatal il y a de ça quelques années. En effet, elle pense l’avoir reconnue sur une photo.

Craignant une mauvaise blague, Alexis se renseigne sur cette application et découvre qu’elle a été développée par Clara elle-même. La société qui la fournit, en revanche, est une entreprise particulière. Elle met en contact des personnes décédées avec des personnes bien vivantes. Clara est morte. Mais elle est capable de communiquer de manière programmée avec Alexis. Mais alors qu’il sait que son grand amour n’est plus, il devient de plus en plus accro à cette conversation virtuelle qui se crée entre eux. L’auteur nous amène alors à nous interroger sur la perpétuité des sentiments.

Au-delà de l’aspect éthique qui se pose, Alexis va donc partir à la recherche de sa fille, grâce à l’aide de Clara qui va le guider. Cette partie de l’histoire est intéressante et plutôt prenante, et abordz des sujets complexes. Entre trafics d’êtres humains, mafia locale et laboratoires dénués de toute éthique ayant développé une sorte d’élixir de jouvence. Alexis ne sera pas au bout de ses surprises, et nous non plus.

Communication post mortem

Alors que l’histoire semble assez folle, l’auteur, spécialisé en sécurité informatique, nous apprend que désormais des sociétés commencent à fleurir afin de donner une forme d’éternité aux personnes qui nous ont quitté. Des messages vocaux enregistrés puis envoyés à titre posthume en est un exemple. Se pose alors la question du deuil. Peut-on réussir à faire son deuil si les défunts peuvent ainsi continuer à communiquer avec les vivants à titre posthume ?

Ainsi, l’auteur nous fait nous interroger sur le développement de telles applications et de telles sociétés. Il nous apprend par exemple, que d’ici quelques années, sur Facebook, il y aura plus de comptes de personnes décédées que de personnes bien vivantes. Et que pour devenir légataire du compte facebook d’une personne, les démarches sont complexes. Alors, une page peut devenir une sorte de mémorial de la personne. Mais c’est assez rare puisque certaines personnes peuvent continuer à recevoir les notifications des anniversaires, nous invitant alors à écrire un mot sur leur mur.

Nous avons ici affaire à un thriller dont on tourne les pages à une vitesse folle. Les chapitres sont courts, et très rythmés. Les phrases sont plutôt concises. Si vous aimez les phrases à rallonge, passez votre chemin. De ce côté, on ne peut pas dire que nous sommes face à de la grande littérature, mais l’auteur réussit tout de même son pari . Il nous embarque avec lui dans son histoire pleine de rebondissements.

Note : 4 sur 5.

Lu dans le cadre du prix des lecteurs.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 9 du challenge mensuel. Un livre dans lequel il est question du numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Je ne connais pas, mais un thriller haletant, je retiens !

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More