Le sorceleur : Le dernier Voeu (Livre 1)

1 8
dernier voeur sorceleur

Résumé

Le sorceleur : le dernier voeu

Geralt de Riv est un homme inquiétant, un mutant devenu le parfait assassin. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts, contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur, et Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un sorceleur. Au cours de ses aventures, il rencontrera une magicienne aux charmes vénéneux, un troubadour paillard au grand cœur… Et, au terme de sa quête, peut-être réalisera-t-il son dernier vœu : retrouver son humanité.

Mon ressenti

Le sorceleur

Le dernier voeu est un recueil de nouvelles dans lesquelles nous suivons Geralt de Riv, le Sorceleur. C’est un homme plutôt sombre, qui semble au premier abord n’avoir aucun sentiment. Mais peu à peu, nous découvrons que Géralt est un homme juste. Certes, c’est un assassin et il n’hésitera pas à tuer. Mais il ne fera qu’en cas d’extrème nécessité et bien souvent, il ne le fait même pas pour l’argent mais pour aider son prochain.

Au cours de ses nouvelles, qui ne respectent pas forcément la chronologie, nous apprenons que Geralt a été vendu. Traditionnellement, dans l’univers du sorceleur, lorsque quelqu’un gagne un combat, par exemple, il peut décider d’obtenir de son adversaire ce qu’il possède mais qu’il ignore posséder. Comme un enfant à naître. C’est ce qui est arrivé à Géralt. Il est devenu une récompense et est ainsi devenu sorceleur malgré lui. Il en a alors perdu son humanité. Et son ultime voeu est de la retrouver.

Une belle surprise

L’auteur a une plume saisissante. J’ai été très surprise d’apprécier de lire ces courtes nouvelles. La fantasy n’est en principe pas du tout mon genre de prédilection. Mais là, l’auteur a vraiment su m’emporter avec lui et Géralt. Le romancier a un réel talent et la traduction est également stupéfiante. La lecture en est facile et fluide, et pourtant l’écriture est très riche.

La construction des nouvelles est plus ou moins la même à chaque fois. Nous découvrons un nouveau lieu, dans lequel Geralt va se faire engager afin de lutter contre un monstre. Pendant sa mission, il y a évidemment queques imprévus, des combats et parfois des révélations. Rien de très original, et pourtant ça fonctionne à merveille. Chaque nouvelle est introduite par une sorte d’interlude intitulé La voix de la raison. Ca permet de relier chaque nouvelle entre elles. Car même si elles ne semblent pas suivre l’ordre chronologique, elles ont toutes un sens : découvrir le personnage de Geralt, comment il est devenu ce qu’il est , qui sont ses ennemis et ses alliés.

C’est donc une très bonne surprise que cette lecture. Je me suis vraiment régalée ! Et ce n’était pas gagné ! Il me reste désormais à lire le tome suivant. En revanche, je ne suis pas certaine d’avoir envie de regarder la série sur Netflix. Bien trop peur d’être déçue.

Note : 4 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 92 du challenge annuel. Lire un livre adapté en jeu vidéo.

Cette lecture est une lecture commune faite sur le groupe La tête dans les livres, dans le cadre d’un club de lecture virtuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Pas mon genre. De plus, je préfère les nouvelles plus longues.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More