Le chalet _ Catherine Cooper

1 24

Résumé

1998. Deux frères, Will et Adam, emmènent leurs petites amies dans une station de ski huppée des Alpes. Un jour, au retour d‘une longue descente hors-piste, l’un d’eux manque à l’appel…

2020. Deux couples ont loué dans la même station un chalet de luxe. Quatre personnes liées, d’une façon ou d’une autre, au drame du passé. Dans l’ombre, quelqu’un connaît la vérité. Et attend son heure pour frapper…
Dans ces montagnes battues par la tempête, jamais « cold case » n’aura aussi bien porté son nom…

Mon ressenti

Le chalet est un thriller plutôt léger qui se déroule sur deux périodes. Nous commençons à la fin des années 90. Un guide de haute montagne a perdu deux frères alors qu’ils faisaient du hors-piste. Avec son collègue, ils tardent à prévenir les secours, craignant la mauvaise pub pour leur entreprise. L’un des deux frères sera retrouvé vivant deux jours plus tard. Le deuxième ne sera jamais retrouvé. En parallèle, nous suivons nous suivons deux couples, de nos jours. Hugo, accompagnée de son épouse Ria, veut convaincre Simon d’investir dans son entreprise. Pour cela, ils les ont invités à passer une semaine dans un chalet de luxe à la montagne. Hugo voudrait en profiter pour que Cameron, le gérant des chalets, s’ajoute à son catalogue. Mais lorsqu’un corps est retrouvé suite à une avalanche, la tension monte d’un cran.

Le récit se repose donc sur une double temporalité. Le lecteur comprend que la disparition du frère vingt ans plus tôt a un lien avec nos personnages principaux. Mais ce lien met du temps à se faire. Il faut bien attendre la deuxième partie du roman pour comprendre ce qui relie les deux frères et les deux couples.
A partir de la deuxième partie, nous avons également le témoignage d’une femme dont l’enfance a été difficile, ballotée entre sa mère et des familles d’accueil. Je regrette que ce témoignage n’ait commencé que si tardivement. Je reste persuadée qu’il aurait donné plus de profondeur à ce thriller s’il nous avait été proposé dès le début.

J’ai lu le livre en une journée, donc il est plutôt addictif mais ça ne sera pas un coup de coeur. L’écriture est fluide et assez rythmée. Comme l’ensemble du thriller est psychologique, il n’y a pas de détails sanglants et morbides, c’est un point plus que positif. Mais j’ai trouvé que les coincidences étaient trop nombreuses, ça rend le récit peu réaliste et un peu trop tiré par les cheveux. Comme bien souvent avec les thrillers, je dois bien le reconnaître. Je pense qu’il faut que j’apprenne à mettre le réalisme de côté lorsque je lis un thriller, c’est souvent ce qui fait défaut dans ce genre de roman.

Même si ce fut une très bonne lecture, c’est un thriller léger. Ne vous attendez pas à de grands frissons, ou à un suspens haletant.

Note : 4 sur 5.

Merci aux éditions l’Archipel et à NetGalley pour cette lecture.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 84 du challenge annuel. Quatrième qui commence par une année.

Elle m’a également permis de valider la catégorie 6 du challenge hivernal. Titre et auteur de couleur différente.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Je viens de le voir sur un autre blog et j’ai été attiré par la couverture.
    Léger? Bon, parfois, c’est reposant !

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More