Plus que deux morts et c’est Noël _ Claire Plantevin

1 35

Résumé

Trois jours avant Noël. Deux retraitées loufoques. Un cadavre dans une forêt sarthoise. Et un auteur de polar qui, comme par hasard, habite juste à côté…
À trois jours de Noël, Suzanne et Odette, deux retraitées qui vouent leur vie au club de lecture de la paisible ville de Château-du-Loir, découvrent un cadavre dans la forêt de Bercé toute proche. Excitées par cette trouvaille qui va certainement booster la fréquentation de leur club, elles conduisent fièrement les gendarmes jusqu’au mort. Car elles ne l’ont pas trouvé par hasard, ce macchabée, c’est grâce à l’énigme qu’elles ont résolue, celle qui était cachée dans le dernier roman du célèbre écrivain de polar René d’Ambricourt. Des coordonnées GPS dissimulées dans les pages de son livre ” Le cadavre était caché là “. Et justement, cet écrivain vit reclus à une centaine de mètres à peine de la scène de crime.
Pour le lieutenant Marchand et son équipe en charge de l’enquête, c’est le début d’une succession de problèmes et de coïncidences étranges.

Mon ressenti

Voilà un roman plutôt original. Entre cosy-mystery et enquête traditionnelle, il est difficile de mettre ce livre dans une case. Deux retraitées déjantées ont trouvé un cadavre dans une forêt au fin fond de la Sarthe. Enfin, elles ne l’ont pas trouvé. Elles l’ont cherché. Grâce à une énigme résolue dans le livre du célèbre romancier René d’Ambricourt. Quelle pub pour leur club de lecture ! Le lieutenant Marchand va devoir gérer ces deux femmes qui passent un peu trop de temps à la gendarmerie et qui semblent cacher quelque chose.

Dans Plus que deux morts et c’est Noël, Claire Plantevin nous offre un roman policier atypique. Il ne pourra peut-être pas plaire à tout le monde. Les personnages font d’emblée penser à un cosy-mystery. Entre deux vieilles loufoques, un maire qui préfère savoir où sont passées les boules de Noël et l’âne de la crèche volés plutôt que de connaître l’identité du meurtrier. Il y a aussi ce romancier qui cache des énigmes menant à des vrais cadavres. Et le Lieutenant Marchand qui marchande (il porte bien son nom) avec la journaliste pour qu’elle ait le scoop avant Paris mais qu’elle lui révèle en échange ce qu’elle découvre dans le dernier roman de d’Ambricourt.

Un roman assez simple malgré tout. Une trame policière ordinaire. Un gendarme qui mène l’enquête avec son équipe. En revanche, la fin m’a vraiment prise par surprise. Je n’ai cessé de changer d’avis sur l’identité du coupable tout au long de ma lecture. Claire Plantevin nous mène bien en bateau. Et comble du bonheur, elle a elle-même caché une énigme dans son livre, qu’elle nous invite à résoudre dans les notes de fin. Etant nulle à ce jeu, je n’ai évidemment pas réussi à la résoudre.

C’est donc un livre plutôt sympathique. Pas un coup de coeur, mais une découverte agréable, dans un cadre bucolique et assez froid. Surveillez mon compte Instagram, il sera bientôt à gagner !

Note : 3.5 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie du challenge annuel. Un auteur dont le nom de famille se termine par la meme lettre que le vôtre.

Elle m’a également permis de valider la catégorie du challenge mensuel. Titre en 8 mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Inconnu pour moi !
    J’aurai plus de mal que toi à trouver un auteur dont le nom de famille se termine par la même lettre que le mien !
    Bon dimanche.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More