Sur le bord de la rivière Piedra…

1 53

Résumé

Sur le bord de la rivière Piedra, je me suis assise et j’ai pleuré

Une histoire d’amour renferme tous les secrets du monde. Pilar et son compagnon se sont connus dans l’enfance, éloignés au cours de leur adolescence, et voici qu’ils se retrouvent onze ans plus tard. Elle, une femme à qui la vie a appris à être forte et à ne pas se laisser déborder par ses sentiments. Lui, un homme qui possède le don de guérir les autres et cherche dans la religion une solution à ses conflits intérieurs. Tous deux sont unis par le désir de changer et de poursuivre leurs rêves. Pour y parvenir, il leur faudra surmonter bien des obstacles : la peur de se donner, le sentiment de la faute, les préjugés. Pilar et son compagnon décident alors de se rendre dans un petit village des Pyrénées, pour découvrir leur propre vérité.

Mon ressenti

Voilà un roman auquel je n’ai pas compris grand chose. Très spirituel et religieux, je me suis profondément ennuyée à la lecture de ce texte. Bien heureusement, il est très court. Le seul moment où j’ai réussi à m’y retrouver est la partie qui se déroule à Lourdes, lorsque l’auteur énonce comment la Saint Vierge serait apparue en vision à Bernadette. Et c’est certainement parce que je connaissais la légende et que je me suis déjà rendue à Lourdes.

Je n’ai adhéré ni au sujet, ni à l’écriture que j’ai trouvé assez banale. Je pense que c’est un texte qui invite à la réflexion, mais comme celle-ci est accompagnée de pensées spirituelles, je n’ai pas réussi à m’en imprégner. Ce roman était bien trop porté sur la religion et la spiritualité à mon goût. J’avais envie de secouer les deux personnages qui ne cessaient de remettre en cause leur amour. Je ne me suis absolument pas attachée à eux, je les ai trouvés niais au possible.

Alors, évidemment, étant athée et agnostique, il m’a été difficile de trouver un intérêt à ce texte. La quête de soi, l’envie de vivre mieux et de manière plus ancrée à la nature aurait pu m’intéresser. C’est vraiment le côté idéologique qui m’a dérangée. Notamment celle qui place l’homme de l’histoire sur un piedestal. J’avais parfois l’impression qu’il s’agissait d’un gourou (il expose ses thèses mystiques lors de conférences) et que Pilar le considérait un peu comme le Messie.

Ecrit différemment et sans l’angle religieux beaucoup trop présent, ce texte aurait pu me faire réfléchir et aurait pu me plaire. Mais, tout au contraire, je me suis ennuyée du début à la fin !

Note : 1.5 sur 5.

Mes challenges

Si ça n’avait été pour valider des challenges, j’aurais stoppé la lecture de ce livre très rapidement.

J’ai pu valider la catégorie 12 du challenge annuel. Lire un auteur d’Amérique du Sud.

J’ai également validé la catégorie 6 du challenge mensuel. Couverture qui représente un paysage.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Pas du tout étonné par ta note. Je ne lis plus cet auteur. Ses écrits ne sont pas pour moi. Je m’en suis rendu compte même si j’en ai lu très peu. Lire les résumés et les avis m’a suffi.
    Bon lundi pascal.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More