Les petits soleils de chaque jour _ Ondine Khayat

1 83

Résumé

Les petits soleils de chaque jour

Clélie vit une retraite paisible après avoir fait le bonheur des clients de la boulangerie Destempes en leur vendant pains et gâteaux confectionnés avec amour. Mais à l’aube de l’été, Colline, la petite-fille de la maison, bouleversée par le divorce de ses parents, perd littéralement le goût de vivre. Touchée par la détresse de l’enfant de neuf ans, Clélie lui propose de venir passer les grandes vacances avec elle. Elle va lui présenter ses voisins et amis de la place des Ternes, qui, chacun à sa manière, vont tenter de répondre à ses interrogations sur le sens de la vie et l’aider à trouver sa place dans le monde.

L’histoire tendre et émouvante d’une amitié entre deux générations.

Mon ressenti

Colline est une jeune fille extraordinaire. C’est une enfant cristal. Elle a développé, malgré elle, une hypersensibilité aux ressentis des autres. Ainsi, dès qu’une personne proche d’elle est en proie à des maux, qu’ils soient physiques ou psychiques, Colline les ressent intensément. Ce qui n’est pas sans poser de problème. Lorsque ses parents décident de divorcer, cette petite fille finit par perdre goût à la vie, et refuse de s’alimenter. Sa capacité à absorber les émotions et ressentis d’autrui devient vite un véritable fardeau pour elle. Clélie, jeune retraitée, lui propose de venir passer les vacances d’été chez elle et tentera de lui apprendre à gérer ses émotions.

Yoga, méditation, Clélie, à l’aide de ses amis, va lui proposer différentes méthodes pour apprendre à se détendre et à voir les choses positives dans sa vie. Colline va ainsi apprendre à repérer les soleils de sa vie. Chaque jour, elle devra énumérer chaque petite chose qui a pu avoir un impact bénéfique dans sa journée. Petit à petit Colline va apprendre à gérer et à vivre avec ses émotions, aussi intenses soient-elles.

Même si parfois les réactions de Colline semblent surréalistes, je sais pertinemment que ce genre d’enfants existe. Les enfants sont des éponges émotionnelles et certains y sont beaucoup plus sensibles que d’autres. Ce livre est donc un excellent moyen de découvrir ces enfants que, parfois, nous considérons comme des chouineurs.

L’écriture d’Ondine Khayat est douce et percutante. C’est un roman solaire, qui dégage un sentiment de plénitude lorsqu’on le lit. Un roman empli d’optimisme, de calme et de sérénité.

Note : 4 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 5 du challenge mensuel. Quatrième avec un synonyme de bonheur.

Elle m’a également permis de valider la catégorie 1 du challenge annuel. Auteur(e) dont les initiales sont une voyelle et une consonne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Je connais l’auteure de nom seulement. J’ai dû voir passer ce livre, mais il n’a pas retenu mon attention.
    D’après ce que tu en dis, il pourrait peut-être me plaire…

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More