Puzzle _ Franck Thilliez

2 18

Résumé

Ilan et Chloé sont spécialistes des chasses au trésor. Longtemps, ils ont rêvé de participer au jeu ultime, celui dont on ne connaît que le nom : Paranoïa.

Le jour venu, ils reçoivent la règle numéro 1 : Quoi qu’il arrive, rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité. Il s’agit d’un jeu.

Suivie, un peu plus tard, de la règle numéro 2 : L’un d’entre vous va mourir.

Et quand les joueurs trouvent un premier cadavre, jeu et réalité commencent à se confondre.

Paranoïa peut alors réellement commencer…

Mon ressenti

Fiction ou réalité ?

Dans Puzzle nous suivons Ilan, spécialiste de chasse au trésor. Ses parents, d’éminents chercheurs, sont morts quelques années avant dans un accident de bateau. Leurs corps n’ont jamais été retrouvés. Ilan est persuadé qu’on les a tués afin d’accéder à leurs découvertes sur la mémoire. Et en parlant de mémoire, Ilan a de sacrés problèmes avec elle. Il semble avoir oublié certains pans de son existence.

Avec Chloé, son ex, ils se lancent dans un jeu nommé Paranoia. Seuls les plus habiles auront accès à la chasse finale pour gagner 300 000 euros. Tout cela semble louche dès le début. En effet aucune organisation digne de ce nom ne semble s’occuper de ce jeu. Lorsqu’ils participent à des épreuves dans un lieu, ce même lieu a disparu le lendemain. Le maître mot de ce jeu est : Rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité. Lorsque Ilan et Chloé accèdent enfin à la phase finale du jeu, ils sont 8. Huit à se retrouver enfermés dans un hopital psychiatrique désaffecté. Et le pire les attend. La folie les guette. Sont-ils vraiment fous ? Le deviennent-ils ? Comment faire la différence entre la réalité et la fiction ?

Un sentiment de déjà-vu

Alors que le fil conducteur du roman est une idée fort intéressante, tout le long du livre j’ai eu le sentiment d’avoir déjà vu ou lu quelque chose de semblable. L’idée manquait d’originalité. Ce roman a presque dix ans, et il est possible que durant les dix dernières années j’ai lu un livre ou vu un film traitant d’un sujet similaire. La fin ne m’a pas surprise plus que cela, je m’y attendais depuis presque le début. L’auteur a semé des indices tout au long du récit, peut-être trop, difficile à dire. Enfin, je trouve que l’auteur nous a servi le dénouement sur un plateau. Tout nous est expliqué en un seul chapitre à la fin, c’est un peu la solution de facilité.

Jusqu’à présent, je n’avais lu que les enquêtes de Hennebelle et Sharko, que je préfère largement, comme Pandemia.

Hormis cette impression de déjà vus, le livre se lit très facilement, les pages se tournent sans qu’on s’en rende compte. L’écriture est très simple mais la tension est bien présente. Ce roman ne restera pas un des meilleurs thriller que j’aurais lu, mais ce n’est pas non plus un mauvais livre.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 63 du challenge annuel. Couverture avec un seul homme.

Ce livre a été lu dans le cadre d’une lecture commune organisée par @une.page.de.plus autour des romans de Franck Thilliez. Nous devrions en lire environ 1 chaque mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

2 commentaires
  1. […] Lire l’article complet […]

  2. PHILIPPE D dit

    J’ai lu beaucoup d’avis qui vont dans ton sens sur ce livre. Moi, jusqu’à présent, c’est mon préféré de Thilliez. J’ai adoré. Chacun ressent les choses différemment.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More