Au bonheur des lettres _ Shaun Usher

2 13

Résumé

De la célébration de la joie au témoignage du chagrin causé par une perte, de l’amour inconditionnel à l’adieu d’un enfant à sa mère, des reproches pour absence injustifiée à une déclaration d’éternelle dévotion, de E. B. White à Martin Luther King, de Richard Wagner à Louisa May Alcott, de Sylvia Plath à Winston Churchill, toutes les facettes de la maternité sont ici rassemblées par Shaun Usher. Au bonheur des lettres : Mères réunit des missives poignantes, touchantes, inspirantes ou tragiques écrites par ou pour des mères, célébrant la sagesse et le sacrifice que ce rôle représente.

Mon ressenti

Shaun Usher nous propose ici un recueil de lettres sur le thème de la relation entre une mère et son enfant. Pour chaque lettre, l’auteur a soit écrit une courte biographie soit présenté le contexte de la lettre à suivre. Ces lettres sont souvent écrites par des mères à leur enfant, ou l’inverse. Mais il y a aussi une ou deux lettres de mères qui s’adressent à quelqu’un d’autre pour leur enfant. Lorsque c’est une mère qui écrit à son enfant, c’est le plus souvent en fin de vie, lorsqu’elle commence à avoir peur de ne pas avoir pu tout dire à son enfant avant de partir. Lorsque c’est l’enfant qui écrit, c’est plutôt lorsqu’il rentre dans l’âge adulte.

Certaines lettres proposées sont inintéressantes. Vraiment. Tandis que d’autres sont passionnantes ! La toute dernière lettre du recueil est certainement la plus longue mais surtout la plus enrichissante. Certaines lettres m’ont fait rire, notamment celles de Martin Luther King ou de Winston Churchill. Nous y découvrons ces deux hommes sous une autre facette. Martin Luther King se vante par exemple de plaire aux femmes tandis Winston Churchill se fait disputer par sa mère car il a eu de mauvais résultats.

Tantôt émouvantes, tantôt hilarantes, tantôt ennuyantes. Les lettres s’enchainent facilement car dans l’ensemble elle sont très courtes. Certaines sont beaucoup plus longues que d’autres et il s’avère que ce sont les plus intéressantes. J’ai notamment beaucoup aimé la dernière lettre.

Je conseille donc ce petit livre sans prétention. Certes, il y a des lettres sans grand intérêt mais elles sont vite oubliées au profit des plus intéressantes.

Note : 3.5 sur 5.

J’ai acheté ce livre pour deux raisons. Tout d’abord, il me fallait trouver un roman épistolaire pour le challenge annuel. Au final, je me suis un peu trompée, il ne s’agit pas de ça, puisque les lettres n’ont aucun rapport les unes avec les autres. Ensuite, j’ai craqué pour le livre en lui-même. J’ai découvert la maison d‘édition du sous-sol et leurs livres sont vraiment jolis. Du papier épais et de qualité et une reliure solide.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la dernière catégorie du challenge saisonnier. Titre ou couverture avec un coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

2 commentaires
  1. […] Lire l’article complet […]

  2. PHILIPPE D dit

    Je ne suis pas trop attiré… On verra si je le rencontre…
    Bon mardi.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More