La fille aux cerfs-volants _ Olivier Rigot

1 17

Résumé

Sébastien, photographe de mer, embarque sur un trimaran pour une course autour du monde. Un départ synonyme de fuite éperdue ?

Qui est véritablement Sylvia, prodige du surf à voile et biologiste marine avec laquelle il entretient une histoire d’amour passionnelle ? Quel lourd secret dissimule-t-elle ?

Traque, poursuite, trahison. De la Corse à la Normandie en passant par Paris et la Sardaigne, la cavale de Sébastien nous emmène dans des lieux et des paysages maritimes à couper le souffle.

Mon ressenti

Sébastien vient d’embarquer sur un trimaran pour un tour du monde. Objectif : arriver le premier. Faire le tour du monde en moins de 80 jours. Mais pourquoi a-t-il décidé sur un coup de tête de s’isoler en pleine mer ? Nous le comprenons rapidement lorsque Sébastien repense à son passé et son histoire d’amour avec Sylvia. Une histoire passionnelle et pleine de péripéties.

Sylvia est championne de Kyte surf et biologiste marine. Depuis toute petite, elle est passionnée par la vie marine. Nous apprenons que lors d’une de ses plongées pour étudier la pollution marine, Sylvia est tombée sur un sous-marin échoué. Alors qu’elle cherche à faire publier le résultat de ses recherches, elle est traquée. Il ne faut surtout pas que son enquête soit publiée.

Nous suivons donc cette course effrenée sur le trimaran en même temps que la course effrenée de Sylvia et Sébastien pour échapper aux hommes qui veulent la faire taire. La course sur le trimaran ne m’a pas spécialement intéressée. En revanche, l’histoire de Sylvia était passionnante ! Et l’auteur a vraiment su nous faire plonger avec lui au coeur de cette sombre histoire. Je me suis vraiment régalée ! Un vrai petit thriller, sans aucune goutte de sang ni détails morbides. Pourtant, le suspens est là et on tourne les pages pour en savoir plus.

J’ai cependant deux petits regrets. La course sur le trimaran n’était vraiment pas indispensable à mes yeux. Du moins, c’est vraiment les passages qui m’ont le plus ennuyée. Heureusement, plus on avance dans le roman, plus on passe de temps avec Sylvia. Le deuxième point négatif, selon moi, est la présence de trop nombreuses scènes de sexe. Oui, ils sont fougueux et amoureux. Est-il pour autant nécessaire d’en parler autant ? L’histoire en elle-même est assez intéressante.

Dans l’ensemble j’ai vraiment apprécié cette lecture. Ce n’est pas un coup de coeur, mais je relirai Olivier Rigot avec plaisir.

Note : 4 sur 5.

Merci à Babelio et aux Editions Slatkine ( qui publient également Charles Aubert) pour cette lecture (livre obtenu grâce à l’opération Masse Critique).

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 46 du challenge annuel. Livre dont les remerciements sont au début du livre.

Pour retrouver l’intégralité du challenge annuel, c’est par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. […] Lire l’article complet […]

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More