Ta place dans ce monde _ Gauvain Sers

1 9

Nouvel album

Suite à la parution du dernier album de Gauvain Sers, Ta place dans ce monde, j’ai eu envie de faire une petite entorse au thème principal du blog. Mais finalement, je ne m’en éloigne pas tant que ça. Les textes de ce chanteur originaire de la Creuse sont très poétiques. Ils peuvent aisément se lire sans être chantés.

Si vous ne connaissez pas encore ce chanteur et que vous aimez les chansons un tant soit peu engagées, alors n’hésitez pas à écouter les extraits que je vous propose.

Confinement

Pendant le confinement, Gauvain Sers avait écrit le titre Quarantaine. Il a alors lancé un appel aux compositeurs. Il semblerait qu’il ait eu beaucoup de propositions (plus de 400). C’est Emmanuel Senar qui sera choisi pour composer la musique de sa chanson confinée. Cette chanson n’est pas présente dans ce nouvel album. Mais une ou deux chansons semblent bien avoir été inspirée par cette période de confinement.

Ainsi, En première ligne nous rappelle tous ces métiers un peu oubliés mais qui étaient sur le front chaque jour. Caissiers, éboueurs, livreurs et évidemment aide-soignants. Mais Gauvain Sers met aussi l’accent sur les personnes qui vivaient dans la rue à ce moment là, à qui on demandait de rester chez eux. Je dois avouer que je n’apprécie que moyennement la musique qui accompagne le refrain de cette chanson.

Assez proche de la chanson précédente, j’ai un faible pour Les gens de l’ombre. Notamment pour sa mélodie, que je trouve plus posée et moins pop. Et bien évidemment, encore une fois, je ne peux qu’adhérer aux textes.

Ne souhaitant pas faire de cet album, un album de confinement, il s’est arrêté à deux chansons, mais il nous livre un texte inédit, intitulé 20h précises, à la fin de son livret. 20 h, l’heure à laquelle les gens se mettaient à leur fenêtre pour applaudir les aides-soignants.

L’amour, l’amitié la famille

Ce que j’apprécie aussi chez Gauvain Sers c’est l’importance qu’il donne à l’amitié, l’amour ou la famille. Ainsi, dans ses précédents albums, nous avons pu découvrir L’épaule d’un copain, sûrement une de mes chansons préférées, ou encore Changement de programme que j’adore également, qui tournent autour de l’amitié.

Côté amour, il y a sa toute première chanson, Pourvu, qui évoque tout ce que le chanteur espère trouver chez son amoureuse, mais il y avait également Le jean bleu, véritable déclaration d’amour. Dans ce nouvel album, on ne peut passer à coté de Elle était là, magnifique chanson en hommage à sa compagne qui l’accompagne depuis toujours, depuis le début, quand il n’était pas encore connu. On sent clairement que les paroles sont autobiographiques 🙂 Et d’ailleurs, les références à sa compagne sont fréquentes dans ses chansons : Petite piaule (qu’on retrouve dans cette chanson d’ailleurs) ou Comme si c’était hier.

Enfin, la famille est encore présente, au travers de la chanson Cité Thimonnier, qui relate le moment où une grand-mère attend et espère la venue de sa petite fille. Auparavant, il avait déjà écrit sur la relation fraternelle dans On voulait tout casser. Et des titres comme Dans la bagnole de mon père, ou encore Quand elle appelle sa mère sont encore des preuves de l’importance de la famille pour cet artiste.

Un chanteur engagé

Je ne compte plus le nombre de chansons que Gauvain Sers a pu écrire, qui ont un engagement politique. Fils de prof, il n’a pas pu rester insensible lorsque Samuel Paty a été assassiné. Il en a écrit un poème, qui a été lu lors de la cérémonie d’hommage. Bien que résolument de gauche, il ne se gène pas dénoncer l’extrèmisme. Ainsi, sa chanson Mon fils est parti au Djihad, d’un précédent album est juste poignante.

Dans ce nouvel album, elles sont un peu moins nombreuses. Je mettrai surtout Sentiment Etrange en avant. Je crois bien qu’il s’agit de mon coup de coeur pour cet album. Une chanson forte et puissante sur le racisme ordinaire.

Des titres qui sortent de l’ordinaire

Enfin, il y a les chansons qui sortent un peu du cadre. J’ai un faible pour Les toits de Paris, chanson extrèmement poétique sur un sujet original. Ou encore Le Kiosque, qui parle d’une rencontre lors d’un jour de pluie avec la gérante d’un kiosque à journaux dont les fossettes le font craquer. D’ailleurs, il me semble qu’il nous l’avait faite découvrir en avant première lors de sa précédente tournée. Chanteuse de salle de bain m’a bien fait rire car je me suis retrouvée dans ses paroles. Et il y a Convoyeur, dans laquelle le chanteur incarne un convoyeur qui a dévalisé une banque. Cette dernière m’a d’ailleurs fait penser à la chanson Repenti de Renan Luce, un autre chanteur à texte que j’apprécie.

Et enfin, évidemment, il y a Ta place dans ce monde, qui a donné son titre à cet album. Enfin, j’apprécié énormément les petites anecdotes qui sont éparpillées tout au long du livret CD. Il nous livre des extraits de ses manuscrits, raturés et corrigés. Il nous livre aussi la tablature pour jouer Sentiment étrange à la guitare.

En bref, cet album est encore une belle réussite. J’ai quelques regrets cependant : il est trop court ! Et certaines chansons, comme En première ligne ou La France des gens qui passent sont peut-être trop pop à mon goût avec un caisson de basse un peu trop important.

Il me tarde d’être le 17 septembre pour retrouver Gauvain Sers en concert, pour la deuxième fois, à Rouen. La première fois c’était quelques jours avant le confinement, en février 2020, à Caen. D’ailleurs, si tu passes pas là Gauvain (on peut toujours rêver), je croise les doigts pour entendre Mon rameau. Une chanson magnifiquement écrite et interprétée en duo.

Si après avoir écouté ces quelques chansons, vous avez envie d’en découvrir plus, n’hésitez pas, ces albums sont en vente ici . https://gauvainsers.boutique/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. […] ville de Paris et de ses toits m’ont évidemment fait penser à la toute nouvelle chanson de Gauvain Sers, Les tois de Paris. Entre ce roman et les textes de cette chanson, j’avais comme […]

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More