Vampyria, la cour des Ténèbres, T.1

0 61
vampyria dixen

Résumé

Vampyria, Victor Dixen

En l’an de grâce 1715, le Roy-Soleil s’est transmuté en vampyre pour devenir le Roy des Ténèbres. Depuis, il règne en despote absolu sur la Vampyria : une vaste coalition à jamais figée dans un âge sombre, rassemblant la France et ses royaumes vassaux. Un joug de fer est imposé au peuple, maintenu dans la terreur et littéralement saigné pour nourrir l’aristocratie vampyrique.

Trois siècles plus tard, Jeanne est arrachée à sa famille de roturiers et catapultée à l’école formant les jeunes nobles avant leur entrée à la Cour. Entre les intrigues des morts-vivants du palais, les trahisons des autres élèves et les abominations grouillant sous les ors de Versailles, combien de temps Jeanne survivra-t-elle ?

Mon ressenti

Une uchronie fantastique.

Vampyria est un roman fantastique léger. Il se passe dans notre monde, dans notre univers aussi est-ce facile de se projeter. J’ai généralement beaucoup de mal avec les univers totalement imaginés. Ici, nous sommes en 2015. Trois cent ans auparavant, le Roi Soleil, le jour de sa mort, a été transmuté en vampire. Jusque là, rien qui aurait dû me plaire dans cette histoire. Jusqu’à présent, nous connaissions l’organisation féodale en trois ordres : les nobles, le clergé et le tiers-état. Mais depuis que les transmutations ont eu lieu, un quatrième ordre est apparu. La caste des vampyres. Ils ont la vie éternelle. Le tiers-état est dévenu le quart-état et est toujours en bas de l’échelle sociale.

Les vampyres ont instauré une sorte de dictature et le Roi Soleil, en 2015, est toujours à la tête du pays. Les mortels ont un code très strict à suivre. Ils ont notamment interdiction de sortir la nuit, lorsque sonne le tocsin. Car c’est lorsque le soleil se couche que les vampyres sortent, et s’ils croisent un mortel ils n’en feront qu’une bouchée.

Depuis trois cent ans, cette nouvelle norme n’est pas pour plaire à tout le monde, et un groupe s’est formé dans l’ombre : les frondeurs. Ils veulent essayer de faire tomber le Roy. Dès le début du livre, nous apprenons que Jeanne, 17 ans, fait partie d’une famille de frondeur. Mais, elle l’ignore. Jusqu’au jour où sa famille entière est tuée par les nobles qui pourchassent les traitres. Elle a alors l’occasion d’usurper l’identité d’une jeune noble décédée lors de l’affront et se retrouvera pupille du Roy. C’est l’occasion révée pour elle de poursuivre la quête de sa famille et surtout de se venger !

Elle va alors intégrer une école de bourgeois au sein de laquelle chaque élève a un seul objectif : servir le roi et être transmuté à son tour. Jeanne ne l’entend pas de cette oreille et fera tout pour parvenir jusqu’au roi, pour le tuer.

Une belle surprise

Ce roman m’a fait penser à Harry Potter et son école de sorcier. Ici, pas de sorcellerie, mais des cours d’art oratoire, de chevalerie, de bienséance. Nous suivons les premiers pas de Jeanne au sein de cette école hors du commun. Elle devra vivre parmi les nobles et s’habituer à leurs us. Elle s’y fera des amis fidèles mais aussi des adversaires.

J’ai réellement été surprise d’apprécier cette lecture. D’une part car il s’agit d’une uchronie fantastique. D’autre part, car c’est un récit plutôt adapté aux jeunes adultes. Mais c’est peut-être aussi pour cette raison que je l’ai apprécié justement. Comme c’est un genre auquel je suis peu habituée, le fait que ce soit destiné à un public plus jeune m’a facilité la lecture. L’univers est simple, certes, mais les personnages sont travaillés, évoluent et progressent au fil du récit.

Mon seul regret finalement, c’est la facilité avec laquelle Jeanne se sort de toutes les situations, même les moins simples. Peu importe ce qu’il lui arrive, elle s’en sortira quasiment toujours indemne, même lorsqu’elle se fait démasquer, c’est toujours par les bonnes personnes.

La fin quant à elle m’a vraiment surprise. Il y a un revirement de situation vraiment inattendu et c’est vraiment très appréciable. Cela appelle évidemment à une suite qui est déjà sortie, La cour des miracles.

vampyria dixen

Victor Dixen est un auteur qui était proposé en lecture commune sur le groupe Facebook La tête dans les livres. Ses romans, fantastiques ou science-fiction, ne m’attiraient pas trop. Mais j’aime bien participer aux différentes activités proposées par l’admin, donc j’ai suivi. Et je ne le regrette pas.

Note : 4 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 93 du challenge annuel. Lire un livre de l’édition « R- Jeunes adultes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More