Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban

4 157
le prisonnier d'azkaban

Résumé

Harry Potter a treize ans. Après des vacances insupportables chez les horribles Dursley, il retrouve ses fidèles amis, Ron et Hermione, pour prendre le train qui les ramène au collège Poudlard. Le monde des gens ordinaires, les Moldus, comme celui des sorciers, est en émoi : aux dernières nouvelles, Sirius Black, un dangereux criminel proche de Voldemort, s’est échappé de la prison d’Azkaban. Les redoutables gardiens de la prison assureront la sécurité du collège Poudlard, car le prisonnier évadé recherche Harry Potter, responsable de l’élimination de son maître. C’est donc sous bonne garde que l’apprenti sorcier fait sa troisième rentrée. Au programme : des cours de divination, la fabrication d’une potion de ratatinage, le dressage des hippogriffes… Mais Harry est-il vraiment à l’abri du danger qui le menace?

Mon ressenti

Un tome plus mature

J’avais été déçue par le deuxième tome de la série, que j’avais trouvé trop enfantin. Je n’ai pas du tout eu ce ressenti avec ce troisième tome dans lequel nous retrouvons Harry et ses amis qui ont désormais treize ans.

On ressent enfin que les personnages ont évolué. Ils ont grandi et sont devenus des sorciers bien plus matures et sérieux. Finies (enfin presque) les actions totalement irréfléchies sous prétexte qu’on est magicien. L’élève qui suit Harry Potter avec son appareil photo a disparu, Ginny n’est plus perçue comme la midinette qui rougit dès que Harry rentre dans une pièce.

Ainsi, on se concentre mieux sur l’histoire de ce prisonnier évadé de la prison d’Azkaban. Ce prisonnier qui semble en vouloir à Harry, au point que ce dernier a interdiction formelle de sortir du collège. C’est sans compter sur la carte du Maraudeur dont il fera l’acquisition, qui lui permettra de sortir en toute discretion de Poudlard. Tout comme le tome précédent, l’histoire est bien ficelée et on ne comprend les tenants et aboutissants qu’à la toute fin. L’auteur aime prendre son temps pour poser les bases de son histoire et quelques passages ne sont pas forcément indispensables.

Trop de quidditch

Je pense notamment aux nombreux passages qui traitent du Quidditch. C’est quelque chose qui semble récurrent chez l’auteur car c’est déjà ce qui m’avait dérangée dans les deux premiers tomes. Le sport national des sorciers est le Quidditch et tous les ans une coupe est organisée. Dans les deux premiers tomes, ce sport prenait déjà de la place, mais j’ai trouvé que dans ce tome ci, on en a vraiment trop parlé.

Au moins quatre chapitres y sont consacrés. Entre entraînements et matchs décrits du début à la fin. C’est trop à mon goût, et j’ai fini par lire ces passages en diagonale. Par moment, ils servent tout de même l’histoire, mais il aurait vraiment été appréciables que ces passages soient raccourcis.

Moins de personnages

Enfin, j’ai remarqué que dans le prisonnier d’Azkaban, il y a beaucoup moins de personnages secondaires que dans les tomes précédents. Ca rend l’histoire beaucoup plus fluide.

Comme toujours, un nouveau professeur des forces du mal fait son apparition. A croire que ce poste est maudit, puisque systématiquement à la fin de tous les tomes (de ceux que j’ai lus en tout cas), le professeur rattaché à ce poste doit démissionner pour diverses raisons.

Hormis ce nouveau personnage, le professeur Lupin, les autres personnages sont les mêmes et ce tome se concentre essentiellement sur Harry, Ron et Hermione. Evidemment, les autres élèves sont présents mais l’auteur leur a donné beaucoup moins d’importance. Drago Malefoy et ses comparses sont eux aussi, toujours présents, mais de même, l’auteur y fait juste allusion sans pour autant qu’ils prennent autant de place qu’avant.

On m’avait dit que les tomes qui suivraient seraient meilleurs, plus poussés et approfondis. C’est effectivement le cas. Et même si l’histoire d’Harry Potter est loin d’être un incontournable pour moi, j’ai pris plaisir à le lire.

Note : 3.5 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 91 du challenge annuel proposé sur le groupe La tête dans les livres. Lire un tome adapté en film.

Elle m’a également permis de valider la catégorie 7 du challenge printanier. Titre écrit au dessus du nom de l’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

4 commentaires
  1. Hélène dit

    Je n’ai jamais lu Harry Potter. On dit que beaucoup d’adultes l’ont lu et que petits et grands sont enthousiastes . Je ne sais pas si cela me plairait. Il faudrait peut être que je tente un tome pour voir.

    1. SeriaLectrice dit

      Je ne suis pas certaine que ce soit ton style de lecture, mais parfois on peut être surpris. Il faut le prendre avant tout comme une lecture jeunesse.

  2. PHILIPPE D dit

    J’ai lu 4 tomes et puis j’ai arrêté, pas parce que je n’aimais pas, mais parce que les tomes étaient de plus en plus volumineux et que j’avais autre chose à lire. Je ne lirai sans doute jamais les 3 derniers.

    1. SeriaLectrice dit

      Oui, je reconnais que le tome 4 est plus conséquent en terme de volume. Mais le nombre de pages d’un livre ne me fait pas peur, si je ne m’y ennuie pas.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More