Sept jours pour une éternité

0 140

Résumé

Sept jours pour une éternité

Pour mettre un terme à leur éternelle rivalité, Dieu et Lucifer se sont lancé un ultime défi… Ils envoient en mission leur deux meilleurs agents… Lucas et Zofia auront sept jours sur terre pour faire triompher leur camp, décidant ainsi qui du Bien ou du Mal gouvernera les hommes…En organisant ce pari absurde, Dieu et Lucifer avaient tout prévu, sauf une chose… Que l’ange et le démon se rencontreraient…

Mon ressenti

Ce sera une chronique très rapide car j’ai vraiment peu de choses à dire sur ce roman. C’est le quatrième Marc Levy que je lis, et heureusement que je n’ai pas commencé par celui-ci sinon je n’aurais jamais lu les autres.

Sept jours pour une éternité partait pourtant sur une note d’originalité. Deux agents ont été envoyés sur Terre pour représenter Dieu et le Diable et ils ont sept jours pour faire gagner leur clan. Sauf que Lucas et Zoé se rencontrent, et rien n’est censé se passer comme prévu. Sauf que finalement, il ne se passe rien, il n’y a aucune action et je me suis ennuyée à mourir. J’ai fini par lire en diagonale pour en connaître la fin. Tout ça, pour ça !!!

Une histoire sans intérêt, plate et très cul-cul la praline. Même l’écriture ne rattrape pas le scénario imaginé. Je n’ai pas du tout été emportée par la plume de l’auteur. Contrairement à ses autres romans (Et si c’était vrai, les enfants de la liberté et L’étrange voyage de Mr Daldry), rien ne m’a permis d’apprécier ma lecture.

C’est à se demander si il n’a pas écrit ce livre juste pour satisfaire son éditeur qui doit lui réclamer des romans de manière très rythmée, étant donné son succès.

Vous l’aurez compris, c’est une déception totale. Je ne suis pas tendre avec lui, mais je lui ai connu des romans bien meilleurs !

Note : 1 sur 5.

Mes challenges

J’ai lu ce livre dans le cadre d’un tournoi de lecture sur le groupe Facebook, La tête dans les livres. Tournoi sur six mois, en mars on gagnait des points en fonction des lettres présentes dans le titre. Pour compter ses points, il fallait se baser sur les points du Scrabble. Ceci explique également pourquoi mes dernières lectures contenaient des titres très longs et/ou avec des lettres « rares ».

Ce livre m’a également permis de valider la catégorie 50 du challenge annuel. Un livre dont le personnage principal porte le nom d’un membre du groupe Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More