Challenge,  Livres lus

L’étrange voyage de Monsieur Daldry

l'étrange voyage de monsieur daldry

Résumé

L’étrange voyage de Monsieur Daldry

Londres 1950

Alice mène une existence tranquille, entre son travail qui la passionne et sa bande d’amis, tous artistes à leurs heures. Pourtant, la veille de Noël, sa vie va être bouleversée. Au cours d’une virée à la fête foraine de Brighton, une voyante lui prédit un mystérieux avenir. Alice n’a jamais cru à la voyance, mais elle n’arrive pas à chasser ces paroles de son esprit, et ses nuits se peuplent de cauchemars qui semblent aussi réels qu’incompréhensibles.

Son voisin de palier, Monsieur Daldry, célibataire endurci, gentleman excentrique et drôle, aux motivations ambigües, la persuade de prendre au sérieux la prédiction de la voyante et de retrouver les six personnes qui la mèneront vers son destin.

De Londres à Istanbul, il décide de l’accompagner dans un étrange voyage…

Mon ressenti

Les personnages

Tout d’abord, il y a Alice. Alice a perdu ses parents durant la seconde guerre mondiale et est célibataire. Trop exigeante, elle ne trouve pas chaussure à son pied. Elle exerce le métier de nez et fabrique des fragrances pour les parfumeries londoniennes. Elle est entourée de ses trois amis d’enfance : Carol, Anton et Eddy. Ces trois personnages seront peu présents, hormis au tout début de l’aventure. Tous les quatre iront à la fête foraine de Brighton où les amis d’Alice la persuaderont de se faire lire l’avenir. Plutôt dubitative, elle se voit annoncer que l’homme de sa vie vient de passer derrière elle et qu’elle devra rencontrer six personnages avant de le retrouver.

Ensuite, sans surprise, il y a Monsieur Daldry. Voisin acariâtre et excentrique, il ne cesse de reprocher à Alice d’être trop bruyante. Malgré un caractère bien trempé, c’est lui qui finira par convaincre Alice de partir pour Istanbul, lieu recommandé par la diseuse de bonne aventure. Venant tout juste de toucher l’héritage de son père dont il ne veut pas, il partira avec Alice et l’accompagnera jusqu’à ce que cette dernière rencontre la première personne annoncée par la voyante.

A Istanbul, ils rencontreront Can qui leur servira de guide. Franchement drôle avec son anglais imparfait, il ne cessera de faire des fautes de langue et d’avoir des tournures de phrases alambiquées. C’est certainement le personnage que j’ai le plus apprécié dans cette histoire.

Un démarrage un peu long

Alors qu’on comprend rapidement qu’Alice va devoir entreprendre un voyage avec son voisin excentrique, Monsieur Daldry, ce voyage est long à arriver. Les premiers chapitres sont d’ailleurs les plus longs et il faut savoir faire preuve de patience avant que l’histoire ne devienne vraiment intéressante.

On nous présente tout d’abord les personnages. Ensuite, les quatre amis font un tour à Brighton. Alice discute après avec son voisin, qui la ramène de nouveau voir la cartomancienne afin d’avoir des précisions sur sa prédiction. Enfin, son voisin réussit à la convaincre de partir. Mais le voyage ne commence toujours pas car pour partir dans un autre pays, il leur faut un passeport. Ainsi, il faut bien attendre presque la moitié du roman avant que l’aventure ne commence réellement.

Même si ces 150 pages ne sont pas inintéressantes, j’aurais apprécié que ce voyage tant attendu arrive un peu plus rapidement.

Un voyage enivrant

Nos deux personnages sont donc enfin arrivés en Turquie. Commence alors un merveilleux voyage, des descriptions magnifiques qui donnent réellement envie de visiter Istanbul. Non seulement l’auteur fait une description physique des lieux, des personnages mais également une description olfactive. Et tout en lisant, le lecteur se retrouve alors transporté dans un univers exotique. Nous imaginons aisément les odeurs qui entourent Alice et qui sont si importantes à ses yeux.

C’est un voyage enivrant pour le lecteur mais aussi pour ses personnages, notamment Alice. A défaut de trouver l’homme de sa vie (je ne vous en dis pas plus), elle trouvera d’autres raisons d’être venue au bord du détroit Bosphore. Effectivement, la voyante lui avait également annoncé qu’elle avait des origines certainement stambouliotes. Son voyage initiatique est donc l’occasion pour elle de retrouver ses origines inconnues. Et ses découvertes seront surprenantes. Elle y découvrira bien plus que l’amour. Finalement, cette quête de l’homme de sa vie se transforme rapidement en quête de découverte personnelle.

C’est donc avec plaisir que j’ai lu ce roman qui a su me transporter dans un pays lointain. Malgré quelques longueurs au début du roman,l ‘auteur a su amplement se rattraper. C’est le troisième livre de Marc Levy que je lis et je n’ai encore pas été déçue. Je recommande fortement son tout premier roman « Et si c’était vrai« 

Note : 4 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 1 du challenge annuel, Lire un auteur dont les initiales se suivent (Levy Marc – LM).

J’ai également validé un des challenges de novembre, titre avec un nom commun qui comprend les lettres NOIR (monsieur).

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *