Alice au pays des merveilles

2 120
Alice au pays des merveilles

Résumé

Alice au pays des merveilles

Tandis qu’elle s’ennuie sur la berge d’un fleuve, Alice voit tout à coup passer un lapin blanc, ce qui n’a rien d’exceptionnel, mais, chose plus surprenante, elle le voit également tirer une montre de la poche de son gilet. Intriguée, la voilà qui se lance à sa poursuite. Le lapin disparaît dans un grand terrier : elle décide d’y descendre à son tour. C’est à la demande d’une vraie petite fille, justement prénommée Alice, que Charles Dodgson, professeur de mathématiques à Oxford, couche sur le papier l’histoire qu’il lui a racontée, en promenade, un jour de l’été 1862. Trois ans plus tard, sous le pseudonyme de Lewis Carroll, il la fait paraître et, encouragé par l’accueil de la presse, lui donne pour suite La Traversée du Miroir.

Mon ressenti

Quel univers loufoque et fantasque a imaginé Lewis Carroll !!! Pourtant, j’ai eu beaucoup de mal à apprécier cette histoire. Les chapitres sont longs et répétitifs. Combien de fois Alice devra-t-elle manger ou boire afin d’atteindre la bonne taille ? Ou encore, combien de fois devra-t-elle le faire avant qu’elle pense à prendre la clé qui lui permettra d’ouvrir la porte qui mène vers les jardins. Combien de dialogues sans aucun sens avec les personnages imaginaires comme le lapin, la simili-tortue, ou encore le chat du Cheshire ?

Alors que ce roman est présenté comme un classique de la littérature enfantine, j’ai trouvé bien au contraire que l’écriture était très complexe pour de jeunes enfants. C’est certainement la raison pour laquelle les éditions pour enfants sont des adaptations. Certains passages m’ont vraiment ennuyée, comme ceux où Alice récite des poèmes de plusieurs pages, à des personnages qui se moquent d’elle car elle semble tout mélanger.

Alice est une enfant, mais il est compliqué de lui donner un âge. A la fois, on pourrait la penser jeune, mais lorsqu’on se concentre sur ses pensées, elles sont en total décalage avec les pensées d’un enfant. Ainsi, elle a parfois des réflexions très matures. Elle s’exprime dans un langage très soutenu, est toujours très polie avec toutes les personnes qu’elle rencontre, malgré leur rudesse. D’ailleurs, elle s’offusque aisément de leur maladresse ou de leurs mauvaises manières. Et elle a sans cesse besoin d’explications aux paroles sans queue ni tête des protagonistes.

Malgré un univers imaginaire extrèmement riche et extraordinaire, ce n’est pas une lecture que j’ai su apprécier à sa juste valeur.

Note : 2.5 sur 5.

Mes challenges

Alice au pays des merveilles est un livre que nous pouvions lire pour le challenge du mois de mars.

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 99 du challenge annuel. Lire un best-seller.

Enfin, elle m’a permis de valider la catégorie 5 du challenge printanier. Couverture avec une personne assise ou allongée.

Alice a pays des merveilles est une oeuvre du domaine public que vous pouvez acquérir gratuitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

2 commentaires
  1. Heylaine dit

    Je n’ai jamais lu Lewis Carroll et je dois dire que ce n’est pas un genre qui m’attire. Les livres destinés à la jeunesse, les films et dessins animés faussent la vision que l’on peut avoir des histoires adaptées à la sauce « hollywoodienne » et probablement l’ennui que tu as ressenti en lisant le texte intégral de ce roman vient de là. J’ai remarqué que bon nombre de livres « pour enfants » s’adressent plutôt à de jeunes adultes ou des personnes matures.
    Jolie photo en tous cas.

    1
  2. PHILIPPE D dit

    Petit, je n’ai pas aimé ce conte. Je n’ai donc aucune envie de m’y replonger maintenant.
    J’ai d’ailleurs été étonné de le voir ressortir sur FB !

    1

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More