Blanche _ Matthieu Biasotto

1 85
blanche

Résumé

Blanche de Matthieu Biasotto

Une coupe de cheveux pour échapper à son passé : une petite fille, avec qui on a joué. Une poupée, que l’on pouvait coiffer. Blanche étouffe ses secrets, compose avec ses faiblesses, ses excès.

Son besoin de contrôle dissimule des cicatrices, sa réussite masque un profond traumatisme. L’injustice en fait une amie protectrice. Sans famille, elle reste une épouse fragile. Et sans racine, elle se sent incomplète, imparfaite. L’abandon l’oblige à vivre par procuration. Blanche désire plus que tout devenir mère.

Et si le destin en décidait autrement ? Entre mensonges et gouttes de sang. Un pied dans sa mémoire, un autre dans son présent. Derrière un voile de dentelles et de tulle… L’enfer l’attend

Mon ressenti

Une femme meurtrie

Blanche est une jeune femme meurtrie par une enfance compliquée, très compliquée. Nous apprenons rapidement qu’elle a été abandonnée par sa mère sur un parking et kidnappée quelques minutes après par un homme malveillant. Elle restera longtemps enfermée dans un grenier avec pour seuls compagnons sa télévision et son doudou, un âne gris.

Elle s’en sortira, mais à quel prix ? Une fois adulte, Blanche a malgré tout réussi à se construire. Devenue huissier de justice, elle prend son travail très à cœur. Il ne lui manque qu’une seule chose : un enfant. Mais suite à un cancer, elle ne peut plus porter la vie. Ainsi, lorsqu’elle apprend que son amie est enceinte, elle va vivre sa grossesse par procuration. Et c’est alors que commence la descente aux enfers pour ces deux femmes.

Un roman puzzle

Le plus compliqué ici est de réussir à s’y retrouver. Il y a beaucoup de personnages, dont un dont ignore l’identité mais dont nous avons les pensées. L’auteur nous mène en bateau un long moment et chaque chapitre amène sont lot de révélations et de surprises. Chaque nouveau chapitre finit par être relié aux précédents et c’est avec un certain talent que l’auteur nous amène où il le souhaite. Encore une fois, nous avons ici affaire à un auteur qui nous manipule avec brio. Et c’est le sentiment d’être face à un puzzle qui ressort. Un puzzle dont il va falloir remettre les pièces dans l’ordre pour tout comprendre.

Un rythme effrené

L’histoire qui se déroule devant nos yeux se fait à un rythme effréné. Les chapitres sont courts et s’enchaînent très rapidement. Une fois le livre commencé, il est difficile de le refermer, l’envie de continuer est plus forte. Les nombreux rebondissements et surprises donnent un tempo endiablé, c’est une lecture durant laquelle on ne s’ennuie jamais.

Malgré une écriture fluide, nous passons régulièrement du présent au passé et peu à peu l’histoire complète de Blanche se matérialise. Le lien qui unit Blanche et son amie enceinte se profile assez rapidement, pas vraiment de surprise à ce sujet là. En revanche, la fin du livre est inattendue. Alors qu’on pense connaître les tenants et aboutissants de l’histoire, l’auteur nous réserve une surprise de taille. Un peu trop grosse peut-être.

Note : 4 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie « un titre qui commence par un adjectif » du challenge annuel proposé par Linda.

J’ai également terminé le challenge du mois d’octobre avec Lire un auteur dont le nom ou prénom comporte 2 « O »

J’ai découvert Matthieu Biasotto avec le roman « Le supplément d’âme » que j’avais reçu dans mon premier P’tit Colli. Il continue désormais en auto-édition.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. […] Blanche _ Matthieu Biasotto […]

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More