Challenge,  Livres lus

Ne dis rien à papa, François-Xavier Dillard

Résumé

Ne dis rien à papa.

Dans une banlieue chic et calme à trente minutes de Paris, vivent les Hutchinson, une famille presque parfaite. Il y a Fanny, la cinquantaine, une fleuriste réputée, Mickael, son mari, un peintre à la côte en hausse, et leurs jumeaux, Victor et Arno. Mais Fanny étouffe et a bien des difficultés à gérer les réactions violentes de Victor.

Ses manifestations de colère et de peur la renvoient à son passé qu’elle a tenté d’effacer. Et lorsqu’un nouveau voisin s’installe à côté de chez eux, tout ce qui a été consciencieusement enfoui risque alors de ressurgir….

Mon ressenti

Fanny et Mickael forment une couple plutôt uni. Seule ombre au tableau, Mickael ne connait rien du passé de sa femme. Cela commence à le peser, surtout depuis que ce nouveau voisin vient d’arriver. Il va engager un détective privé afin d’en savoir plus

En parallèle, plusieurs médecins réputés sont retrouvés morts dans d’affreuses circonstances. Les enquêteurs qui mènent l’enquête ne tarderont pas à trouver ce qui relie ces différents hommes.

Enfin, un inconnu (on ignore tout de lui) semble avoir été enterré vivant et réussit à s’en sortir. Mais à quel prix ?

Ces trois histoires sont étroitement reliées et c’est grâce à un ingénieux système que l’auteur nous permet de recoller les morceaux.

Un roman puzzle

Voici la première chose qui me vient lorsque je repense à cette lecture. Chaque chapitre est une pièce d’un puzzle que le lecteur doit remettre en ordre pour en comprendre l’histoire.

Selon les chapitres, on a soit la description de la vie de famille de Fanny, Mickael et leurs jumeaux, soit des bribes de l’enquête en cours qui concerne le meurtre de plusieurs médecins réputés, soit les pensées passées de certains protagonistes sans savoir de qui il s’agit. Nous avons donc une chronologie plutôt simple sauf en ce qui concerne les chapitres qui reflètent les pensées soit des victimes, soit des meurtriers. Ces chapitres sont dans le désordre et au fil de notre lecture, on arrive peu à peu à remettre les pièces de telle sorte que le puzzle prenne forme. Au début, on a cette sensation d’être un peu perdu face à ces différents chapitres qui ne parlent jamais de la même personne. D’autant plus que l’auteur ne précise pas à qui appartiennent ces pensées. C’est au lecteur de chercher les indices qui lui permettront de mieux comprendre.

C’est plutôt déstabilisant mais on finit par y prendre goût.

Une enquête plutôt prévisible

Vers le milieu du livre, j’ai commencé à comprendre globalement ce qui s’était passé dans la vie de Fanny et ce qui la reliait à ces meurtres. A la fin, c’est sans surprise que j’ai découvert qui était ce mystérieux voisin.

Pourtant, ça ne m’a pas rendu la lecture désagréable. Même si la fin se devine aisément, il nous manque des éléments pour comprendre en profondeur ce qui pousse le meurtrier à agir ainsi.

L’épilogue, quant à lui, m’a scotchée. Je ne m’attendais pas du tout à cette fin, et la manière dont l’auteur l’a amenée était juste parfaite. Chapeau pour ce trait de génie.

Un peu sanglant, mais pas trop

Un des reproches que j’ai pu lire au sujet de ce roman est son côté sanglant. Je ne vais pas le nier, il y a certaines scènes assez difficiles à lire, avec des détails sordides. Pourtant, le roman ne tourne pas autour de ça mais plutôt autour des conséquences qu’un événement tragique peut avoir sur l’avenir, sur les conséquences psychologiques qu’il peut engendrer.

Donc, si vous avez une âme sensible, peut-être faudra-t-il vous abstenir de lire ce livre. Je ne suis pas une fan des détails sordides et sombres. Pourtant, ça ne m’a pas dérangé dans ma lecture.

Mes challenges

Ce livre était proposé en lecture commune sur le groupe la tête dans les livres, sur Facebook. Il m’a permis de valider la catégorie 3 du challenge annuel, lire un auteur avec prénom composé.

One Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *