Jury

Nouvelles voies du polar 2020

nouvelles voies du polar

Début juillet, c’est avec surprise que j’ai découvert que j’avais été sélectionnée pour participer au jury des nouvelles voies du polar, proposé par les éditions pocket.

Quelques jours plus tard je recevais mes 4 livres, à lire avant le 31 juillet. Alors j’avais déjà quelques impératifs niveau service presse pour le mois de juillet, c’est donc avec quelques difficultés que j’ai réussi à relever le défi. J’ai terminé le dernier livre 2 jours avant la date butoir. Ouf ! Je devais donc ensuite voter pour mon livre français et mon livre étranger préférés.

Les finalistes

nouvelles voies du polar

Côté finalistes Français, le choix a été compliqué car j’ai apprécié ces deux lectures. Bleu Calypso est une enquête plutôt traditionnelle mais bien ficelée tandis qu’avec L’empathie nous sommes plus sur un thriller palpitant mais avec son lot d’horreur.

Comme les thrillers noirs et sordides ont le vent en poupe, j’ai finalement choisi de privilégier le roman de Charles Aubert.

nouvelles voies du polar

En ce qui concerne les auteurs étrangers, mon choix a été beaucoup plus simple. J’ai tout simplement détesté 1793, beaucoup trop noir, trop glauque, trop sanglant.

Alors même si Sur le toit de l’enfer ne m’a pas convaincue plus que ça, il n’en reste pas moins que je l’ai largement préféré !

Le 8 septembre aura lieu la remise du Prix des nouvelles voies du polar. J’ai reçu une invitation pour y participer, mais malheureusement je ne pourrai y être présente. Je profiterai de cette occasion pour mettre à jour cet article en annonçant les gagnants.

Résultats et remise des prix des nouvelles voies du polar 2020

Le 8 septembre ont eu lieu les remises des prix des nouvelles voies du polar. Charles Aubert ainsi quAntoine Renand y étaient.

View this post on Instagram

Début de soirée…

A post shared by Auteur de : (@charles.w.aubert) on

C’est donc un peu déçue que j’ai appris que l’empathie avait gagné le prix du meilleur polar français. Même s’il le mérite amplement, j’aurais préféré que Charles Aubert remporte ce prix. Il a su se démarquer en sortant des sentiers battus des polars à la mode. J’aime beaucoup les thrillers angoissants dont fait partie L’empathie, mais je trouve le style un peu trop répétitif.

J’ignore combien de personnes ont voté pour l’un ou pour l’autre, mais j’imagine que les scores ont dû être serrés.

Côté polar étranger, c’est sans surprise que Sur le toit de l’enfer remporte le prix. Je pense sincèrement que 1793 n’est vraiment pas pour n’importe quel type de lecteur.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *