La fille du Docteur Moreau _ Silvia Moreno-Garcia

1 15
la fille du docteur moreau

Résumé

Carlota, la fille du Docteur Moreau : jeune femme ayant grandi dans une propriété isolée à l’environnement luxuriant, loin des conflits qui secouent la péninsule du Yucatán. Fille unique d’un chercheur soit génial… soit fou.

Montgomery Laughton : marginal, chef d’équipe mélancolique au passé tragique, porté sur la boisson. Aide le docteur Moreau dans ses expériences financées par les Lizalde, propriétaires fortunés de splendides haciendas.

Les hybrides : fruit des travaux du docteur, destinés à obéir aveuglément à leur créateur et à rester dans l’ombre. Monstres mi-humains, mi-animaux formant un groupe hétéroclite.

Tous vivent dans un monde stable et routinier ébranlé par l’arrivée soudaine d’Eduardo Lizalde, charmant et insouciant, fils du mécène du docteur Moreau, qui déclenchera sans le vouloir une dangereuse réaction en chaîne.

Car Moreau a des secrets, Carlota des interrogations, et dans la chaleur accablante de la jungle, les passions pourraient bien s’embraser.

Mon ressenti

Librement inspiré de l’île du docteur Moreau de H.G Wells, La fille du Docteur Moreau reprend une partie des personnages tel que le Docteur Moreau évidemment, et aussi Montgomery. Le Docteur a une fille de 14 ans, Carlota. Celle-ci cohabite avec d’étranges créatures créees par son père : des hybrides. Montgomery rejoint la famille afin d’aider le Docteur Moreau dans son travail. Six années passent, Carlota a alors 20 ans et il serait temps pour elle qu’elle se trouve un époux. Qui de mieux que Eduardo, le fils de leur propriétaire qui menace depuis quelques temps de cesser de subventionner ses recherches. Mais le jeune garçon va faire une découverte au sujet de Carlota qui risque de tout chambouler.

Très honnêtement, je m’attendais à recevoir un livre un peu horrifique. Il est présenté dans la branche Horreur des éditions Bragelonne, aussi m’attendais-je à ce que les hybrides finissent par se révolter. Même s’ils finissent par le faire, j’imaginais la chose bien différemment. J’aurais pensé que ces hybrides finiraient par s’en prendre à leur créateur. Or, leur révolte est bien différente et assez pacifiste envers leurs créateur. Rien de bien effrayant dans tout ça. Ce sont des hybrides humanisés puisqu’ils sont dotés de la parole, de la pensée. Ils ont seulement une apparence animale et peuvent garder leurs instinct primitifs.

Finalement, une grande partie de l’histoire tourne autour de Carlota et de ses amours avec Eduardo. Cette partie m’a fait penser au Comte de Montecristo puisque le cousin d’Eduardo voit cet amour d’un mauvais oeil et décide de comploter pour séparer. Ce n’est pas forcément ce que j’attendais de ce roman, mais j’ai beaucoup aimé l’écriture malgré quelques longueurs et passages inutiles. Même si ce roman ne restera pas gravé dans ma mémoire, j’ai passé un bon moment de lecture.

Malgré la déception de ne pas avoir eu le côté horrifique annoncé, ce roman se laisse lire malgré tout. L’écriture est plutôt agréable et l’histoire sympathique.

Note : 3 sur 5.

Merci aux Editions Bragelonne pour l’envoi.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 45 du challenge annuel. Couverture avec un bijou.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    La couverture attire le regard, mais c’est tout. Celui-ci ne sera pas pour moi.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More