meta name="example" content="custom: 2022-06-15">

Le cercle des derniers libraires _ Sylvie Baron

1 9

Résumé

À Saint-Flour, Emma est une jeune libraire dynamique, créatrice d’une association de défense de la librairie indépendante, le Cercle des derniers libraires.
Victime d’un accident de vélo, Adrien Darcy n’est pas près de se remettre en selle. Mais quand le rédacteur en chef de La Montagne lui propose de mener l’enquête sur de mystérieux meurtres commis sur des libraires, le jeune homme, d’abord réticent, accepte de relever le défi.
Premier indice : les trois victimes appartenaient au Cercle des derniers libraires. Qui se cache derrière cette association ? Qui lui en veut au point d’en supprimer ses membres ? C’est ce que Darcy compte bien découvrir !

Mon ressenti

Voilà un roman que je souhaitais lire depuis un moment. J’ai enfin pu le sortir de ma bibliothèque et j’en suis ravie. Adrien, sportif de haut niveau, vient de se blesser gravement. Pour l’occuper, il est chargé d’enquêter sur le meurtre suspect de plusieurs libraires. Peu motivé par cette enquête, il y va d’abord à reculons. Puis, petit à petit il se laisse entraîner dans cette épopée policière. Qui peut bien en vouloir à des libraires ? Pourquoi le meurtrier ne s’en prend-il qu’à des membres d’un cercle ? Et pour quelle raison les tue-t-il le 20 de chaque mois ? Tant de questions se chevauchent ! Peut-être est-ce Emma, la présidente du cercle ? Ou bien cet homme à qui on a refusé l’entrée. Ou encore cet homme qui ne jure que par les plateformes de vente en ligne.

Nous voici plongé dans ce que nous nommons un cosy mystery. La police est citée, mais ne semble pas s’investir plus que ça dans ce qui ressemble en tout point à des meurtres en série. Ce sont Adrien et Emma qui vont mener l’enquête. Mais le doute pèse sur Emma, d’autant plus qu’on nous annonce rapidement qu’elle a l’intention de mettre des bâtons dans les roues à ceux qui voudraient s’en prendre à son cercle. Un dose de suspense, une pincée de romance, quelques gouttes de sueur froide et un soupçon d’humour. Tous les ingrédients sont réunis pour en faire un très bon roman.

On ressent tout le long du roman que l’autrice connaît la littérature. Elle est professeur de lettres. Ainsi, nommer son personnage principal Adrien Darcy n’est pas un hasard. Ni le fait qu’une des libraires se voit renommer Chez Lizzie. Elle fait également allusion à Mr Rochester de Jane Eyre ainsi qu’à d’autres romans du XIX siècle.

Mon seul bémol, ce sont les personnages. Je les ai tous trouvés un peu trop stéréotypés, notamment les moins « gentils ». Je pense notamment à celui qui héberge Adrien. Rien ne semble bon chez cet homme. Il est arrogant, hautain, dédaigneux, alcoolique, désagréable… Bref, rien ne donne envie de l’apprécier. Et cela semble fait exprès pour faire douter le lecteur, qui du coup, ne tombe pas dans le piège. Le personnage est tellement grossier qu’on sait que ce ne peut être lui. Il faut une personne beaucoup plus sournoise. Cela dit, comme à chaque fois, je n’ai pas vu venir la fin. Que j’ai beaucoup apprécié.

C’est donc une lecture très sympathique que voilà. Pas un chef d’oeuvre, mais si vous aimez les cosy mystery, tentez le coup.

Note : 4 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie du challenge mensuel. Couverture sur laquelle il y a un vélo.

Elle m’a également permis de valider la catégorie du challenge annuel. Livre un lire de la maison d’édition J’ai lu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Dès qu’il y a le mot « librairie, libraire, bibliothécaire,… » dans un titre, ça m’intéresse !
    Je n’ai pas encore rencontré celui-ci. Une découverte pour moi.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More