Le crocus jaune _ laila Ibrahim

8 36

Résumé

Le crocus jaune

À sa naissance, Lisbeth est enlevée à sa mère pour être confiée à Mattie, une esclave, qui se voit contrainte de se séparer de son propre bébé pour devenir la nourrice de l’enfant. Une relation intense, qui va influencer leurs vies pendant des décennies, se développe entre elles et Lisbeth trouve auprès de Mattie et des siens sa famille de cœur. Mais un tel lien entre deux personnes que tout sépare est-il vraiment sans conséquence ?

Le Crocus jaune est le récit émouvant d’un attachement impossible mais aussi un roman puissant sur la quête de liberté et de dignité de deux femmes que tout oppose… ou presque.

Mon ressenti

Le crocus jaune est un roman émouvant qui traite de la situation des esclaves en Virginie, des années 1830 aux années 1860, juste avant l’abolition. Mattie est une esclave noire et doit abandonner son nourrisson, Samuel, pour devenir la nourrice de Lisbeth. Elle ne pourra le voir que lorsque ses maîtres l’autoriseront à se rendre dans son camp. Mais contre toute attente, une relation unique va se développer entre Mattie et Lisbeth. En plus d’être sa nourrice, Mattie va devenir une véritable alliée dans la vie de Lisbeth. Leur relation est tellement intense que leur attachement va devenir indestructible.

Nous apprenons beaucoup sur la situation des esclaves ainsi que sur le sort qui leur est réservé à la fin de chaque année. Chaque propriétaire doit alors décider s’il garde, loue ou vend ses esclaves. Heureusement pour Mattie, elle est tombée sur une famille qui la traite plutôt correctement, mais ce n’est pas le cas partout. Cependant, elle craint que son fils ne parte loin d’elle lorsqu’il sera en âge d’être vendu. Il faut savoir qu’à la même époque, les abolitionnistes commencent à émerger, et des esclaves s’organisent alors pour s’enfuir vers les Etats du Nord. En grandissant Lisbeth va peu à peu réaliser, au côté d’un de ses amis, que cette situation est inhumaine. Elle va comprendre le besoin d’indépendance de sa nourrice esclave mais également son besoin d’indépendance à elle, qui doit épouser un homme qu’elle n’aime pas. Elle prend alors conscience de l’horreur de l’esclavagisme. Et prendra finalement un chemin différent de celui qui lui était destiné.

Dès le début du roman, l’autrice réussit à nous faire plonger dans ce monde si inhumain de l’esclavage. On se demande sans cesse comment ces hommes ont pu trouver normal ce trafic d’êtres humains. Les premières lignes du roman montrent à quel point la plume de l’autrice est saisissante ! Cette histoire est vraiment addictive et ne peut laisser personne insensible ! Il m’a été difficile de lâcher ce roman, que j’ai somme toute trouvé trop court.

Mattie enveloppait le corps chaud de son fils blotti contre elle lorsqu’on frappa à la porte. Elle resta allongée sur sa paillasse, peu désireuse de mettre fin à ce moment si précieux, écoutant son grand-père qui ronflait doucement. Elle regarde Samuel, pressa son nez contre le cou moelleux du nourrisson pour respirer son odeur suave, essuya tendrement son front luisant de sueur et posa un baiser sur sa tempe. Les coups se firent plus insistants. Mattie se leva et, serrant son enfant si fort que le souffle brûlant du bébé réchauffa son sein, elle traina les pieds sur le sol en terre battue. Même si elle la savait inévitable, elle redoutait cette visite importune. Une fois la porte ouverte, sa vie aurait pour toujours un avant et un après.

Premières lignes du roman, Le crocus jaune

Un véritable coup de coeur pour ce magnifique roman, qui restera gravé dans ma mémoire pendant longtemps. Il me tarde de lire la suite de cette histoire, Un grain de moutarde que je me suis empressée de commander à ma librairie.

Note : 5 sur 5.

Quels autres romans sur le thème de l’esclavage me recommanderiez-vous ?

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 45 du challenge annuel proposé par Linda. Livre coup de coeur d’un autre membre.

J’ai lu ce livre dans le cadre d’une lecture commune organisée par Cecilia sur Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

8 commentaires
  1. […] Lire l’article complet […]

  2. SBAI dit

    « Quels autres romans sur le thème de l’esclavage me recommanderiez-vous ? » : Il ya d’abord la suite du roman « Le crocus jaune » du même auteur et dont le titre est « Un grain de moutarde ».
    Et il y a un auteur du même pays (U.S.A) qui a écrit plusieurs romans historiques sur ce sujet (L’esclavage) qui est malheureusement d’actualité en ce début du XXIème siècle et qui se nomms MADISON SMART-BELL.

    1. SeriaLectrice dit

      Un grand merci pour votre réponse. Un grain de moutarde est déjà commandé chez mon libraire, il ne devrait pas tarder à rejoindre ma pal. Sinon, je ne connais pas l’auteur dont vous me parlez, je vais me renseigner.

  3. Hélène dit

    Bien avant ce roman contemporain, il y a eu La Case de l’Oncle Tom qui traite de l’esclavage et des abolitionnistes et bien d’autres histoires écrites sur le même thème.

    1. SeriaLectrice dit

      Merci, je vais regarder ça.

  4. PHILIPPE D dit

    10/10 pour ce roman que je ne connais pas du tout ! Je ne l’ai jamais vu nulle part !
    C’est un sujet qui m’intéresse. Si je le rencontre, je l’embarque.
    Merci pour la découverte.

  5. […] terme de ressentis, j’ai eu 10 livres coup de coeur ! Les derniers en date sont Le crocus Jaune, Jusqu’à ce que la mort nous unisse et L’innocence et la loi. J’ai également lu […]

  6. […] avoir lu et adoré Le crocus jaune de Laila Ibrahim, je voulais découvrir d’autres romans sur le thème de l’esclavage. […]

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More