Bienvenue à Big Stone Gap _ Adriana Trigiani

1 14
Bienvenue à Big Stone Gap

Résumé

1978, Bienvenue à Big Stone Gap. Le jour où Ave Maria découvre qu’elle n’est pas vraiment celle qu’elle croyait être, sa vie prend un tournant inattendu. Cette jolie célibataire, autoproclamée vieille fille de la ville du haut de ses presque trente-six ans, voit s’écrouler ses défenses soigneusement construites durant toutes ces années. Pourtant, entre son travail à la pharmacie et son cercle d’amis, dont le timide Jack MacChesnay et l’irrésistible Theodore Tipton, sa vie dans ce petit village niché au coeur des Montagnes Bleues était déjà bien assez trépidante ! Héritage, demandes en mariage et révélations se succèdent pour bouleverser sa vision du monde et la place qu’elle y occupe. Plein de drôlerie et d’émotions, ce roman sur la force de l’amitié et de l’amour est un véritable joyau à partager avec tous ceux que vous aimez.

Mon ressenti

Dire que j’ai été extrèmement déçue serait un euphémisme. Je n’ai trouvé aucun intérêt à ma lecture, et si ça n’avait pas été pour valider une catégorie du challenge annuel proposé sur La tête dans les livres, je l’aurais rapidement abandonné.

Ave-Maria découvre que l’homme qui se disait être son père ne l’est pas. Son véritable père est en Italie. En effet, sa mère, italienne, est tombée enceinte alors qu’elle était promise à un autre. Faisant honte à sa famille, elle s’est enfuie aux Etats-Unis, où elle a rencontré son mari qui l’a acceptée comme telle et épousée. Enfin, acceptée comme telle, pas tout à fait, puisqu’il n’a finalement jamais crée de lien avec sa « fille ». Ainsi, Ave Maria comprend pourquoi son père semblait si distant et froid avec elle. Lorsque sa tante apprend cette nouvelle, elle s’empresse alors de réclame l’héritage de son frère. Pour elle, l’héritage lui revient et surtout pas à sa nièce à qui tout a souri.

Des personnages sans intérêt

Les personnages sont mièvres et inconsistants. La tante est la caricature même de la personne prête à tout pour récupérer de l’argent, même de manière grossière. Ave-Maria, de son côté, est la nunuche du coin. Elle va vendre sa pharmacie pour 1$ symbolique à la petite jeune dont tout le village se moque pour éviter que sa tante ne mette la main dessus. C’est adorable et très gentil. Mais est-ce bien réaliste ?

La relation avec Timothé est niaise. Je t’aime moi non plus. Un jour je t’embrasse, le lendemain je ne veux pas gâcher notre amitié. Ces deux là ne savent pas ce qu’ils veulent. A côté de ça, des couples se demandent en mariage après quelques jours d’idylle, puis se séparent une semaine plus tard. A ça, des demandes en mariage, il y en a à la pelletée. Jack est le personnage le plus indécis en amour. Il demande en mariage à tout va, se sépare et ne semble pas bien savoir où il va !

Non vraiment, ce roman m’a laissée de marbre. Rien d’intéressant. L’histoire n’a aucun sens. Enfin côté écriture, il y a beaucoup de blabla pour peu de choses. Je me suis ennuyée. J’ai rarement trouvé livre plus assommant, plus barbant !

Note : 1.5 sur 5.

Heureusement, ce livre m’a été offert pour l’achat de deux livres des éditions Points.

Mes challenges

Si je me suis forcée à terminer ce roman, c’est bien pour valider un challenge. L’annuel se termine le 31 août et il me reste quelques livres avant de l’avoir complètement terminé. Cette lecture valide la catégorie 23. Un titre dans lequel il y a une formule de politesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Je ne connais pas, mais je ne vais pas m’y attarder…
    Bonne semaine.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More