Les yeux d’Ava _ Wendall Utroi

3 80
les yeux d'ava

Résumé

Les yeux d’Ava

Quand l’amour terrasse Ava et Léo sur les bancs du lycée, et qu’un an plus tard, à l’approche de la naissance de jumeaux, ils convolent en justes noces contre l’avis de tous, on comprend que le bonheur peut être soudain. Les histoires toutes simples ne sont pas les moins belles. On s’aime, on se marie, les rires des enfants viennent peupler notre petit monde. Le bonheur n’est pas aussi exigeant qu’on le dit. Puis, avec les années, on pense que rien ne peut troubler notre quiétude, notre douceur de vivre.

Mais, c’est sans compter sur le destin. Lui peut se jouer de nous… brouiller les cartes, changer les règles. Vous pensez que rien ne peut vous arriver ? Et si vous vous trompiez ?

Mon ressenti

Au travers de son roman Les yeux d’Ava, Wendall Utroi nous plonge dans la détresse la plus profonde de l’être humain. Le roman commence tragiquement. Ava, son mari et leurs jumeaux ont un accident de voiture. Le véhicule plonge dans un lac et Ava, seule à être encore consciente doit faire un choix cornélien. Elle ne pourra pas sauver toute sa famille. Elle fait le choix de sauver ses enfants, mais un seul survit. La culpabilité va alors s’emparer d’elle et elle va plonger dans la noirceur la plus profonde.

C’est un livre extrèmement bien écrit et qui décrit la détresse d’Eva de manière très réaliste. Avec Ava, nous découvrons la dépression profonde et le monde qui l’entoure. Ava va tout connaître : l’hopital psychiatrique, la maison de repos, la résidence médicalisée pour essayer de se relever, la prison car la dépression peut aussi mener à la folie et même la rue. Ava, qui semble solide au premier abord, va vivre tellement de drames qu’il va être difficile pour elle de se relever.

La fin du roman annonce un jour meilleur, je trouve dommage qu’on ne le voit pas réellement. « Tu vois, lui s’est reconstruit, pourquoi tu n’y arriverais pas » est la phrase qui montre au lecteur qu’il y a un espoir, une possibilité de résilience. Mais, vu les événements précédents, cette note d’espoir est bien faible. C’est mon grand regret. Mais d’un autre côté, c’est aussi un aspect très réaliste. Combien de personnes réussiraient réellement à se relever après tant de tristesse ?

C’est un roman que j’ai malgré tout apprécié, même si je n’en lirais pas tous les jours des comme ça. C’est bien trop déprimant. Un grand bravo à l’auteur qui a su poser les mots sur les maux d’Ava. Lu dans le cadre du prix des lecteurs, je n’ai pas trouvé que ce roman entrait dans la catéorie polar/thriller. Mais je commence à avoir l’habitude.

Note : 3.5 sur 5.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

3 commentaires
  1. Wendall Utroi dit

    Très heureux qu’il vous ait plu. C’est vrai que la fin est laconique, vous vous doutez, c’était voulu, chacun lui donnera la forme qu’il souhaite, qu’il attend. Je connais la mienne, la vôtre vous appartient 🙂 Mille mercis !

    1. SeriaLectrice dit

      Un grand merci pour votre commentaire. Ca fait toujours plaisir lorsqu’un auteur prend le temps de venir commenter un article 🙂

  2. PHILIPPE D dit

    J’ai déjà noté ce titre. Il a été encensé par Gérard Collard. Ton avis diffère un peu du sien…
    Trop déprimant sans doute…

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More