Wonderland Avenue _ Michael Connely

0 89
wonderland avenue

Résumé

L’inspecteur Harry Bosch surveille l’enlèvement des deux premiers cadavres de l’année nouvelle lorsque le sergent de garde au commissariat d’Hollywood l’informe qu’un humérus d’enfant vient d’être retrouvé dans les hauteurs de Laurel Canyon, près de Wonderland Avenue. Qui plus est, l’os porte des traces laissant entendre qu’il y aurait eu mauvais traitements répétés. Horrifié par la nouvelle – il n’y a rien de plus éprouvant que d’enquêter sur la mort d’un enfant -, Harry Bosch se rend sur les lieux de la découverte et s’aperçoit que l’enfant semble avoir été tout à la fois victime d’un assassinat prémédité et, contradiction majeure, enterré à la va-vite. Et pour corser la difficulté, l’affaire remonterait à une vingtaine d’années.

Désespérante au possible, la tâche qui l’attend pourrait le devenir si Harry Bosch ne faisait alors la rencontre d’une jeune recrue éperdue d’admiration pour lui…

Mon ressenti

Une enquête bien menée

C’est un roman que j’ai littéralement dévoré. Nous suivons l’inspecteur Bosch, appelé pour identifier un os rapporté par un chien. Il ne faudra pas attendre longtemps pour avoir la confirmation qu’il s’agit d’un os humains, qui plus est, d’un enfant. Commence alors la recherche des autres ossements et d’une enquête qui va mener l’inspecteur dans les recoins les plus sombres de l’être humain.

On découvre rapidement que les ossements du cadavre indiquent que cet enfant avait subi de nombreux traumatismes physiques. L’enquête va d’abord porter sur l’identification du garçon. Une fois l’identité de l’enfant découverte, l’inspecteur Bosch devra retrouver la famille et chercher les sombres secrets qui y sont cachés.

L’enquête est vraiment passionnante. L’enquête se déroule dans une logique implacable. A aucun moment je n’ai eu le sentiment que l’histoire était décousue ou tirée par les cheveux. A aucun moment je n’ai eu le sentiment que les faits n’étaient pas crédibles. Tout s’imbrique parfaitement et ça en rend la lecture très agréable.

Un enquêteur attachant

Ce qui m’a sûrement le plus surpris c’est le personnage principal, l’enquêteur Harry Bosch. Ces derniers temps, la majorité des romans policiers que je lis nous présentent des enquêteurs sombres avec un passé complexe. Ca fait du bien d’avoir enfin un enquêteur simple et agréable. Humain, consciencieux, sympathique et passionné par son travail, il est difficile de ne pas apprécier ce personnage.

En revanche, ce qui m’a étonnée c’est que ce personnage semble avoir pas mal d’ennemis au sein même de la police. Notamment parmi ses supérieurs et collègues. Ainsi, lorsqu’il interroge un suspect, il répond très vaguement à une journaliste et quelques heures après, cette même journaliste informe la presse que cet homme interrogé a un casier judiciaire de pédophile ce qui attire des problèmes de déontologie à notre enquêteur. Quelqu’un parmi ses collègues cherche à lui mettre des bâtons dans les roues et il se retrouve avec les boeuf-carotte sur le dos.

Wonderland Avenue est le huitième tome de la série Harry Bosch. J’ignorais alors que ce roman faisait partie d’une suite de livres. La découverte de l’inspecteur dans Wonderland Avenue me donne simplement envie de découvrir les titres précédents et les suivants. Et peut-être qu’en lisant les tomes précédents, je comprendrais pour quelle raison Harry Bosch semble avoir des détracteurs.

Une écriture agréable

Michael Connely, que je lisais pour la première fois, a une écriture très agréable et fluide. Contrairement aux apparences, il s’agit bien d’un polar à part entière. Pas d’angoisse, pas de suspens, pas de scènes glauques ou sanglantes. Même la découverte des ossements est simple, neutre et sans détails morbides. La description des ossements m’a fait penser au Dr Brennan, dans les livres de Kathy Reichs. Très précise et méticuleuse, la description est réaliste et documentaire.

Le dénouement de l’enquête a été une réelle surprise. L’auteur a su prendre son temps. Le rythme est calme et pourtant on ne s’y ennuie pas un instant. Mais surtout, Michael Connely semble aimer tromper son lecteur en l’emmenant avec lui sur des fausses pistes. Alors que tout semble indiquer un coupable en particulier, l’inspecteur Bosch sent que le dénouement est trop simple. Et nous voilà alors repartis vers de nouvelles pistes à exploiter. Et pas un instant, je n’avais deviné ce que nous découvririons.

Voici une bien belle découverte. Un policier extrèmement bien ficelé. Je recommande cette lecture à quiconque aime les enquêtes policières.

Note : 4.5 sur 5.

Mes challenges

Ce livre a été lu dans le cadre d’une lecture commune sur le groupe Facebook La tête dans les livres

Elle m’a permis de valider la catégorie 73 du challenge annuel. Couverture sur laquelle est inscrit le genre du livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More