Si tu pouvais juste me sourire _ Maddie D

0 87

Résumé

Zoé Duquesnes, 30 ans est maman solo d’un petit Théo, autiste sévère.

Lorsqu’on lui lègue une maison au bord de l’océan, elle y voit l’occasion d’un nouveau départ. Mais c’est sans compter sur la particularité de cet héritage et les caprices du destin. David De Luca a tout sacrifié au profit d’une brillante carrière internationale, son retour en France signe une envie d’autre chose, d’un retour à l’essentiel. Sa route croisera à nouveau celle de la femme qu’il a laissée derrière lui quatre ans plus tôt. Lui qui a fui une vie bien rangée pour celle d’un nomade sans attache se retrouve soudain père d’un enfant différent des autres.

Sera-t-il prêt à tout… pour un sourire de Théo ?

Si tu pouvais juste me sourire est une réécriture revue et corrigée de Pour un sourire de Théo.

Mon avis

Voici une lecture qui m’a surprise positivement. Alors que je pensais avoir affaire à un de ces innombrables romans à l’eau de rose dont on connaît la fin dès les premières lignes, je dois reconnaître que l’auteure a su me surprendre.

Je n’ai pas spécialement été transportée par l’histoire en elle-même qui tournait trop autour de la relation ambigüe entre Zoé et son ex, David. L’histoire devient cependant intéressante vers le milieu, lorsque David comprend qu’il a un enfant, qui plus est un enfant différent, un enfant extraordinaire : un enfant autiste sévère, qui ne communique pas et entre difficilement en contact avec les autres. Le roman commence à prendre forme lorsque ces deux personnages se découvrent et évoluent. Et c’est bien dommage car c’est quasiment à ce moment là que l’histoire s’arrête. Selon moi, il aurait été intéressant d’approfondir cette relation naissante entre un père et son fils. C’est d’autant plus dommage que l’auteure connaît son sujet, elle-même maman d’un enfant TSA.

L’histoire se lit facilement, on ne rencontre aucune difficulté de lecture. C’est une lecture simple, sans prise de tête, idéale comme lecture pour s’évader. Cela n’en fait toujours pas mon genre de lecture préféré, mais je dois admettre que cette lecture était loin d’être désagréable.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider un challenge proposé par Linda sur le groupe La tête dans les livres : lire un auteur en D.

Je remercie Netgalley et les éditions Reines Beaux pour cette lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More