Ce qu’il nous reste de Julie

1 45

Résumé

Vingt ans.
Cela fait vingt ans que Sébastien a quitté Sainte-Geneviève, sa petite ville natale du sud de la France. Trop de démons l’y tourmentaient. Aujourd’hui, comble de l’ironie pour un écrivain, c’est un livre qui le renvoie à ce passé qu’il s’est toujours efforcé d’oublier.
Le Temps d’un été.
Tout dans ce roman, qui s’annonce comme le succès littéraire de l’année, lui fait penser à Julie. Des références troublantes, des anecdotes qu’elle seule connaissait… À tel point qu’il en est persuadé : c’est elle qui l’a écrit.
Julie, son amour d’adolescent.
Celle qui a tant compté.
Mais qui est morte il y a vingt ans, assassinée par un tueur en série.

Mon ressenti

Ce qu’il nous reste de Julie est un roman qui se dévore. J’ai eu beaucoup de mal à le reposer, à le refermer le soir alors que je voulais savoir ce qu’il était advenu de Julie. Sébastien, auteur à succès, vient de finir de lire Le temps d’un été, écrit par la nouvelle Elena Ferrante britannique : L.J Dexley. En effet, cette dernière ne souhaite pas dévoiler son identité (tout comme la célèbre auteure italienne). Mais ce qui interroge Sébastien, ce sont les similitudes avec Julie. Julie son amie d’enfance et âme soeur, disparue et très vraisemblablement tuée par un serial killer.

Tout dans ce roman lui fait penser à Julie. A commencer par les prénoms de protagonistes, les lieux, et les goûts des personnages. Mais qui est L.J Dexley ? Connaissait-elle Julie ? Sébastien va retourner sur les terres de son enfance pour tenter de percer ce secret. Et ce qu’il va y découvrir changera sa vie à jamais !

Ce qu’il reste de Julie est un roman haletant. Un vrai page-turner. Alors qu’on pense enfin avoir le fin mot de l’histoire concernant Julie, voilà que l’auteur en remet une couche et nous replonge dans un thriller angoissant. J’ai tout bonnement dévoré ce roman. L’idée du romancier à succès dont une amie a trouvé la mort n’est pas forcément originale. J’ai déjà lu à plusieurs reprises des romans dont c’était la trame principale. Cependant, cela n’ote rien à la qualité de ce roman.

J’avais déjà lu Les yeux bleus, et nous retrouvons bien la plume de cet auteur. Dans les Yeux bleus nous faisions des aller-retour entre passé et présent. Ici nous faisons des aller-retour entre réalité et fiction, puisque nous avons des extraits du roman Le temps d’un été, sorte de policier à la manière d’Agatha Christie, auteure fétiche de Julie. J’aurais d’ailleurs bien aimé lire le roman de L.J Dexley. Les quelques extraits que nous propose l’auteur m’ont mis l’eau à la bouche.

Ce qu’il nous reste de Julie fut un vrai coup de coeur. Je l’ai dévoré en quelques jours. Je vous le recommande si vous aimez les romans à suspens bien construits.

Merci à NetGalley et aux éditions Hugo pour cette lecture.

Note : 5 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a tout d’abord permis de valider la catégorie 78 du challenge annuel. Une couverture sur laquelle on ne voit que l’ombre d’une personne.

Elle m’a également permis de valider la catégorie 11 du challenge printanier. Un livre écrit entre mars et juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

1 commentaire
  1. PHILIPPE D dit

    Je ne connais pas du tout l’auteur et je n’ai pas vu ce livre passer. Il y en a tant à découvrir !
    Un page-turner? Je retiens !

    1

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More