Un livre, un arbre et des emmerdes

Résumé

Axel Leyrat, un trentenaire en quête de sens, a démissionné d’une multinationale pour réaliser son rêve : écrire un roman. C’est alors que sa femme Natacha, une executive woman, le quitte et lui annonce qu’elle va s’installer à New-York avec leur fils Igor. Sans ressource, Axel n’a qu’une
option pour convaincre le juge de lui attribuer la garde de son fi ls : son roman doit devenir un bestseller en un temps record !
Prêt à tout pour y parvenir, Axel emménage dans l’immeuble de Juliette Lefort, une éditrice en vogue…
Un roman truculent aux mille et un rebondissements qui nous embarque dans les vies trépidantes de deux personnages hauts en couleurs, et nous plonge dans les travers du monde cruel de l’édition.

Mon avis

Voici un livre plutôt rapide qui se lit très facilement et dont on a envie de connaître la fin.

Des situations cocasses, beaucoup (trop) de scènes de sexe. Sans pour autant tomber dans le roman érotique, ces scènes servent à l’histoire mais sont trop nombreuses selon moi.

Ce roman nous sert sur un plateau deux être manipulateurs prêts à tout pour parvenir à leur fin. Axel cherche à être édité et à devenir un écrivain célèbre afin de ne pas voir son ex-femme lui retirer la garde de son fils. Juliette, quant à elle, veut avoir un enfant à tout prix, même si ce dernier ne connaîtra jamais son père. Et malgré tout, nous nous attachons à ces deux personnages, sans doute car l’auteur nous livre leur point de vue. En effet, nous alternons les chapitres entre le point de vue de Juliette et d’Axel.

Cependant, je dois reconnaître que j’ai eu du mal à cerner ces personnages. Axel nous est présenté comme un père aimant qui ne veut surtout pas perdre son fils, et aussi comme quelqu’un de sensible à travers son roman. Et pourtant, cela ne l’empêche pas de vouloir séduire une femme afin qu’elle accepte de l’éditer et est prêt à toutes les machinations possibles pour arriver à ses fins.

De son coté, nous comprenons bien que Juliette, après avoir perdu son bébé, n’attend qu’une chose. Devenir mère. Mais elle aussi est prête à tout, même à faire un enfant dans le dos à n’importe quel homme qui traversera sa vie.

Enfin, à travers ce roman, l’auteur nous fait part de la difficulté à trouver un éditeur pour un écrivain encore inconnu et que seules les magouilles semblent pouvoir permettre de percer dans ce milieu. C’est certainement un reflet de sa propre expérience puisqu’il a fini par auto-éditer son livre aux éditions Scrinéo.

C’est donc un avis mitigé. Même si la lecture est simple et dynamique, je ne suis pas convaincue. L’excès de scènes torrides a vraiment été un frein.

Mes challenges

Ce livre m’a permis de valider la catégorie 27 du challenge annuel (un titre dans lequel on retrouve le mot « livre »).

A ce jour j’ai validé 91 % du challenge (celui-ci se termine à la fin du mois).

romance
Comments (0)
Add Comment