Comment j’ai plaqué mon boss _ June Kanata

Résumé

Après dix années de bons et loyaux services aux commandes de son job, Molly n’en peut plus. C’est plus fort qu’elle, elle rêve de Liberté avec un grand L. Elle ne veut plus échanger son temps contre de l’argent et rester coincée dans, ce qu’elle nomme, la « foire d’empoigne ».

Devant cette idée qu’elle semble traîner comme un boulet au pied, ses proches s’interrogent : après avoir bâti une carrière enviable, cette ingénue veut tout plaquer pour être libre ? Ne l’est-elle pas déjà ? Mais qu’est-ce que c’est, « être libre » ?

Mon avis

Ce livre est auto-édité et bien souvent il est difficile de savoir sur quoi on va tomber. On peut trouver des pépites (je vous conseille notamment Exo de Pierre Olivier, chez Bookelys, ou si vous préférez la Fantasy, les livres de Laure Reine Avenel, chez Bookelys également) tout comme on peut tomber sur des livres qui n’ont ni queue ni tête (je pense notamment à « Le pâté chinois de la création Pure Laine » que j’avais lu pour un service presse et que je n’avais même pas réussi à terminer). Tout ceci pour vous dire qu’il est difficile de savoir à quoi s’attendre, mais je pense qu’il faut savoir donner leur chance à ces auteurs inconnus qui ont sûrement tenté de percer par des voies plus « officielles » en vain. Le monde de l’édition peut être cruel et ils reçoivent des centaines de manuscrits, ce doit être un travail titanesque de devoir dénicher la perle rare.

Nous suivons donc ici l’histoire de Molly qui découvre un beau jour qu’elle fait partie (et nous aussi) d’un système dans lequel on travaille pour avoir un salaire, salaire dont on a besoin pour survivre (payer ses courses, sa maison, sa voiture etc …) mais pas pour vivre. Elle va donc se lancer un grand défi : être indépendante financièrement. Pour cela elle ne va pas plaquer son boulot du jour au lendemain. Non, Molly n’est pas folle, elle va prendre son temps et commencer par vendre sa maison pour avoir de l’argent et louer un petit appartement, revendre sa voiture pour en acheter une moins chère et investir l’argent récupéré en investissant dans l’immobilier.

Ce livre est très réaliste et l’auteure a fait le choix d’en faire un roman à développement personnel. Oui, en étant employé on enrichit son patron, mais rarement soi-même. Oui, on consacre une grande partie de sa vie pour toucher ce salaire sans avoir une grande liberté. Ce livre en fera peut-être réagir certains, les moins frileux, ceux et celles qui sont prêt.e.s à bouleverser leur quotidien, à prendre des risques (mais pas trop), et les aidera peut-être à se lancer.

En attendant, la lecture est très agréable et fluide. Seul bémol, il reste des fautes d’orthographe mais c’est souvent le cas dans les livres auto-édités, il est difficile financièrement de devoir faire appel à un correcteur professionnel.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider deux catégories du challenge mensuel du mois de Juillet : « Auteur dont le prénom commence par un J » et « Couverture sur laquelle il y a un avion »

Ce livre m’a été offert grâce à un abonnement à Boobox, box littéraire de ebook, dont le premier mois est gratuit.

auto-éditiondéveloppement personnelfeel-goodroman
Comments (0)
Add Comment