Regarder l’orage dans les yeux _ Cécile Alix

Résumé

Pénélope n’a jamais fait le deuil de son enfance heureuse, avant le divorce de ses parents. Depuis quatre ans, elle évite autant que possible son père qui a refait sa vie et qu’elle déteste. Elle évite un peu tout le monde, en fait, la peur d’être déçue… Alors, elle tente de passer inaperçue et se cache derrière un humour acerbe. Quand sa mère ethnologue lui annonce qu’elle part un an en Papouasie et qu’elle va devoir s’installer chez son père, c’est alerte rouge ! Pénélope se recroqueville dans sa coquille et se prépare à l’orage : un père mielleux, une belle-mère tyrannique, une demi-soeur insupportable, un nouveau lycée où elle sera une étrangère…

Mon ressenti

Je ne lis pour ainsi dire jamais de roman pour adolescents, mais afin de boucler le challenge annuel qui se termine le 31 août, je devais lire un livre des éditions Rageot. J’ai donc jeté mon dévolu sur ce roman de Cécile Alix, Regarder L’orage dans les yeux. Nous y suivons Pénélope qui doit partir vivre un an chez son père. Elle lui en veut terriblement d’être parti vivre avec une autre femme, quatre ans plus tôt et d’avoir provoqué le divorce de ses parents. Mais alors qu’elle se prépare à vivre l’enfer, c’est tout le contraire qui se produit. Pénélope se retrouve avec sa colère sans vraiment savoir quoi en faire.

Cécile Alix nous propose ici un roman-miroir avec une adolescente en colère. Et sa colère se ressent avant tout dans son langage. Ecrit à la première personne, on ressent clairement que Pénélope en veut à son père et à la terre entière. Alors que sa famille était si heureuse, pourquoi est-il parti ? Pourquoi les a-t-il abandonnées ? Mais Pénélope ne connaît pas toutes les raisons du départ de son père et c’est certainement là que réside sa hargne, car elle ne comprend pas que son père ait pu préférer une autre vie. Et à l’âge de l’adolescence, il en faut souvent peu pour se retrouver en rogne.

Mais contre toute attente, Pénélope va découvrir que son père a envie de passer du temps avec elle. Que sa belle-mère n’est pas du tout une marâtre. Et que dire de sa petite sœur, une fillette de 4 ans à qui Pénélope va s’attacher dès les premières minutes. Alors qu’elle était solitaire dans son ancien lycée, elle est directement accueillie par Adam et Edmée qui vont devenir ses deux grands amis. Et petit à petit, la colère de Pénélope se transforme. Son langage devient plus modéré et elle ouvre les yeux sur sa situation. D’autres sont bien plus à plaindre qu’elle. Je vous avoue que tous les personnages sont presque parfaits et ça semble un peu surréaliste par moments. Le père de Pénélope pourrait être considéré comme un saint et j’aimerais avoir sa patience car elle est rarement tendre avec lui. C’est peut-être le point négatif de ce roman.

Enfin, Pénélope va aussi découvrir l’amitié et l’amour. Elle va découvrir son attirance pour une jeune femme. C’est d’ailleurs une belle surprise, car dès le début du roman on pourrait s’attendre à ce qu’elle s’éprenne d’Adam, ce garçon beau comme un Dieu qui n’a d’yeux que pour elle. Pénélope va également s’investir auprès d’associations caritatives qui viennent en aide aux SDF. C’est d’ailleurs à leurs côtés qu’elle prend conscience de sa chance.

Je ne m’attendais pas à apprécier un roman de ce style et pourtant j’ai passé un très agréable moment. L’autrice a réussi à créer des personnages attachants qu’on voit évoluer au fil de la lecture. Nul doute que les adolescents devraient se retrouver dans ce récit.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie du challenge annuel. Lire un livre des éditions Rageot.

Elle m’a également permis de valider la catégorie du challenge saisonnier. Lire un livre dans lequel on évoque une rentrée des classes.

1 commentaire

  1. Je ne connais pas, mais les romans pour ados, moi, ça me plait bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *