Francesca _ Lina Bengtsdotter

0 80

Résumé

Alors que l’inspectrice Charlie Lager est absorbée par une grosse affaire à Stockholm, son chef lui demande de prendre du recul car il la trouve trop impliquée et fragile. Elle décide de se rendre à Gullspång son village natal où son amie d’enfance est en détresse. Resurgit alors une histoire non résolue vieille de presque 30 ans : la disparition sans trace de Francesca, une jeune fille de bonne famille. Et Charlie découvre les répercussion de cette affaire dans son propre passé familial.

Mon ressenti

Un cold-case

Alors que j’avais eu du mal avec le roman précédent, Annabelle, Francesca m’a complètement surprise. L’autrice Lina Bengstdotter nous propose ici un roman beaucoup moins sombre que le précédent. Nous suivons toujours Charlie Lager. Elle est en congé quelque peu forcé, et retourne dans sa ville natale pour enquêter sur Francesca, disparue 30 ans plus tôt. Une enquête qui n’a jamais été résolue et qui a été classée sans suite très rapidement.

Très vite, Charlie comprend, grâce à des sortes de flashbacks, qu’elle a connu Francesca. Pourquoi sa mère, alcoolique et droguée, venait-elle harceler la famille de Francesca ? Pourquoi, une telle disparition, dans une famille aisée, est-elle passée si inaperçue aux yeux de tous, et surtout pour sa propre famille ?

Tant de questions auxquelles Charlie voudrait répondre. Mais son enquête est personnelle. Aucun papier officiel ne l’autorise à rouvrir ce cold-case. C’est donc, seule ou presque, qu’elle va tenter de répondre à ces questions. Elle sera malgré tout aidée par un journaliste avec qui elle a eu une aventure dans le tome précédent. Aventure qui lui avait alors valu une mise à pied.

Un bien meilleur roman

Comme dans son roman précédent, les chapitres s’alternent tels des triptyques. Un chapitre qui se déroule au temps présent, dans lequel nous suivons l’enquête de Charlie. Un chapitre qui se déroule 30 ans plus tôt, dans lequel nous retrouvons Francesca, tout comme nous retrouvions Annabelle. Et enfin, un chapitre avec les flashbacks de Charlie, sur son passé avec sa mère.

Francesca est un roman qui reste sombre, mais beaucoup moins que le précédent, car l’héroïne, Charlie Lager, évolue. Alors qu’elle ne voulait plus entendre parler de sa mère et de ses multiples frasques, les découvertes qu’elle fait au sujet de Francesca l’amènent à se remettre en question. A la fin, Charlie est un personnage qui est presque en paix avec elle-même.

Enfin, j’ai trouvé l’histoire de Francesca beaucoup mieux travaillée que celle d’Annabelle. Il y a beaucoup plus de suspens, d’attente de la part du lecteur. La fin, elle aussi, est bien mieux exploitée. Cette fois-ci ce n’est pas le lecteur qui découvre seul la vérité, mais bien Charlie qui résout cette énigme.

C’est avec appréhension que j’ai commencé ma lecture. A ma grande surprise, j’ai réellement apprécié cette lecture. Malgré tout, la lecture d’Annabelle semble essentielle pour bien pouvoir cerner le personnage de Charlie et voir son évolution. Lina Bengtsdotter a un talent indéniable, même si tous ses romans ne sont pas faits pour moi.

Note : 4 sur 5.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More