Viral _ Kathy Reichs

0 21

Résumé

Viral de Kathy Reichs

À 14 ans, Victoria Brennan, nièce de la célèbre anthropologue judiciaire Temperance Brennan, vit avec son scientifique de père sur une île isolée au large de Charleston, sur la côte de Caroline du Sud.

Quand elle n’est pas à Charleston pour suivre les cours du collège huppé qu’elle déteste, Victoria, dite Tory, est livrée à elle-même et à ses passions : la science, la mer, sa bande de trois copains, et surtout… les chiens-loups. Car près du centre de recherches où travaille son père, une petite meute de chiens-loups vit en liberté depuis toujours. Tory est la seule à pouvoir les approcher. Elle est donc la seule à se rendre compte que le plus jeune de la meute, Cooper, a disparu.

C’est en le cherchant qu’elle trouve une plaque d’identification militaire datant de la guerre du Vietnam, près d’un tas d’os. Tory n’est pas la nièce de Temperance Brennan pour rien : elle sait que ces restes sont humains. Et pourtant, à son retour avec la police, il n’y a plus rien…

Mon ressenti

Kathy Reichs nous propose une nouvelle série avec tory Brennan, la nièce de Temperance, l’héroïne de Bones. A à peine 14 ans, cette jeune fille, passionnée de sciences, est vouée à un brillant avenir. Il semblerait qu’avec Tory, Kathy Reichs ait entamé une nouvelle série intitulée Les Viraux. L’histoire de Tory, donc, accompagnée de 3 garçons. Les 4 amis seront contaminés et développeront des pouvoirs quelque peu surnaturels.

Du surnaturel

Tory vient de perdre sa mère et a emménagé avec son père, scientifique, dont elle vient de faire la connaissance. Elle aime trainer autour du centre de recherches dans lequel travaille son père et où vit une meute de chien loup. Alors qu’avec ses amis ils sont à la recherche du dernier né de la meute, disparu, ils trouvent une vieille plaque d’identité militaire. Sa curiosité poussera Tory à chercher à qui appartenait cette plaque. Afin de la nettoyer de ses impuretés, elle et ses amis vont pénétrer au sein du centre de recherches. Ils y découvriront un laboratoire secret, où le responsable semble se livrer à d’étranges expériences avec les animaux. Notamment, le chiot récemment disparu. Mais ce dernier est malade.

Choqués, les quatre amis décident de libérer l’animal infecté du parvovirus. Un virus qui n’est censé ne pas être transmissible à l’homme. Mais le scientifique responsable de ce laboratoire semble avoir fait muter ce virus, et rapidement, nos quatre héros vont commencer à ressentir des symptômes, proches d’une grippe. Ces symptomes sont étrangement accompagnés de facultés étonnantes. Par moment, nos jeunes ont une ouïe aussi fine que celle des loups, parfois, c’est leur odorat qui devient surpuissant, ou bien simplement leur force qui est décuplée. Ils sont même capables de communiquer par télépathie ! Des sortes de loups-garou, mais sans la pleine lune.

Ils vont devoir gérer leurs étranges pouvoirs qu’ils ne s’expliquent pas tout en continuant d’enquêter sur l’identité de leur mystérieux militaire. Ils vont découvrir que la fille de ce militaire a disparu peu après la mort de son père, et à force de recherches, tomberont sur des ossements, tout près du centre de recherche scientifique. Tout porte à croire que ce sont ceux de cette jeune femme. Le crane porte une marque : celle d’une balle.

Une enquête

L’enquête des jeunes adolescents est vraiment intéressante. L’auteure a su y mettre l’ambiance, le suspens et les rebondissements nécessaires pour en faire un livre qu’on a envie de poursuivre. Sans le vouloir, en enquêtant autour de ces plaques militaires, les jeunes vont mettre à jour des secrets que les responsables auraient préféré taire. Ils vont s’attirer leur foudre et mettre leur vie en danger.

Ils tentent bien d’en parler à des adultes, mais difficile d’être pris au sérieux. Surtout lorsque les ossements trouvés la veille ont été remplacés par des ossements d’animaux. On cherche à ridiculiser nos jeunes et à les convaincre d’arrêter leur investigation. C’est sans compter sur leur ténacité. Recherches en bibliothèque, relevé d’empreintes, suivi GPS… Nos jeunes sont à la pointe et ont de sacrés connaissances.

Trop de facilité

Malgré une enquête plutôt bien ficelée, j’ai trouvé que tout était trop facile pour nos jeunes héros. Lorsqu’ils tombent malades, ils sont vraiment très mal en point, et personne, aucun parent ne semble le remarquer. Ainsi, ils peuvent cacher leur état, sans s’en inquiéter outre mesure. Leurs pouvoirs ne sont pourtant pas anodins.

D’ailleurs, ce sont ces pouvoirs qui leur facilitent un peu trop la tâche. Dès qu’ils sont en difficultés, prêts à etre découverts, SNAP, leur pouvoir se déclenche et ils s’en sortent les doigts dans le nez. De même, au début du livre, la facilité avec laquelle ils réussissent à trouver le code d’accès du laboratoire (comme si c’était réaliste qu’un laboratoire secret ait gardé le code par défaut). Un seul essai !!! Tout ceci manque de réalisme.

Je pense que Kathy Reichs a voulu changer de public avec cette nouvelle série. Même si en tant qu’adulte on peut aisément a lire, elle s’adresse à un lectorat plus jeune. D’ailleurs, il semblerait que le roman ait été écrit avec son fils, Brendan Reichs. Ce n’est pas précisé sur l’édition française, mais ça l’est sur d’autres éditions. Il sera co-auteur des autres tomes https://booknode.com/auteur/brendan-reichsde la série. On sent bien que le style littéraire a changé. Ceci l’explique sûrement.

C’est donc un livre très agréable à lire. Je regrette le côté surréaliste de la contamination des jeunes et hésite à lire la suite car je pense que ce sera le fil conducteur.

Note : 3.5 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’a permis de valider la catégorie 70 du challenge annuel. Dos du livre qui comporte une photo de la couverture.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More