Challenge,  Livres lus,  Service Presse

Et après tout ça, l’amour

et après tout ça l'amour couverture

Résumé

Et après tout ça, l’amour

De la joie… De l’humour… De la tendresse… De l’AMOUR !

Il ne manque qu’une chose à Marion, trentenaire parisienne aussi maladroite qu’attachante : l’amour. Sur Internet, elle fait la connaissance de Jérémy, beau, gentil, mais étrangement secret. Elle veut se persuader qu’il est « l’homme de sa vie ». Le jour où Damien vient, littéralement, frapper à sa porte, et la découvre en pyjama, masque à l’argile sur le visage et chocolat à la main, tout se complique…

De péripéties en quiproquos, la quête d’amour de Marion s’annonce pleine de surprises.

Mon ressenti

Je pense que si vous avez lu certaines de mes chroniques, vous aurez remarqué que les romans à l’eau de rose ne sont pas forcément ma tasse de thé. Et pourtant, j’ai été agréablement surprise par cette lecture.

Du chocolat et de l’amour

Je pense que l’une des raisons pour lesquelles j’ai bien aimé ce roman est qu’on s’identifie assez facilement à l’héroïne. Exit les belles filles plantureuses. Marion est une femme ordinaire, avec ses petites rondeurs. Et c’est tout ce qui fait son charme. Elle manque de confiance en elle, comme bon nombre d’entre nous. Et surtout, elle adore le chocolat. Je ne peux qu’apprécier un personnage qui aime le chocolat.

Oui, c’est une histoire d’amour, il ne faut se voiler la face et le titre ne nous laisse d’ailleurs aucun doute. Mais contrairement aux romans à la mode, on ne retrouve pas les scènes érotiques à outrance. C’est plutôt un roman humoristique.

Une lecture fluide

C’est une lecture simple, fluide et dynamique que nous retrouvons dans ce roman. L’histoire est légère et pétillante. Elle peut faire penser aux comédies romantiques télévisées. Marion rencontre Damien par hasard, le visage recouvert d’un masque d’argile. Et les surprises ne vont pas s’arrêter là. Les situations cocasses seront nombreuses et plutôt hilarantes.

Marion est esthéticienne, et dans le cadre de son travail on peut dire qu’elle ne s’ennuie jamais. Notamment avec certains clients de la gent masculine. Pour en avoir déjà discuté avec une amie esthéticienne, je sais que ce type de clients existe et je pense que l’auteure est restée plutôt soft sur le sujet. Les situations comiques ne s’arrêtent donc pas à sa quête de l’amour. Marion y est abonnée !

Pas de surprise !

On connaît la fin dès le début, comme souvent dans ce genre de lecture, mais ici ça ne m’a vraiment dérangée. On se doute bien que Jéré .. euh .. Archibald n’est pas l’homme de sa vie. On comprend rapidement que Damien sera un personnage récurrent. On se doutera aussi que leur histoire ne sera pas idyllique du début à la fin. Pourtant, on se laisse doucement porter par l’histoire.

Et au moins, grâce à cette lecture, j’aurais appris ce qu’est l’axilisme. Je n’en dis pas plus et vous laisse lire le livre afin d’en savoir plus, mais ce passage m’aura vraiment bien fait rire !

Note : 3 sur 5.

Mes challenges

Cette lecture m’aura permis de valider la catégorie 25 du challenge annuel 2020-2021. Un titre comprenant le nom commun d’une émotion . J’ai également validé une catégorie du challenge du mois de septembre. Une couverture avec un objet dont le nom commun comprend 9 lettres.

Merci à NetGalley et aux Editions Robert Laffont pour cette lecture.

One Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *