L’été des oranges amères _ Claire Fuller

Résumé

Frances vient d’arriver à Lynton, ancienne demeure rachetée par un américain. Elle est logée en échange de ses services : établir un rapport sur la demeure de Lynton (ses édifices et son parc). Elle se retrouve colocataire avec un couple, Peter et Cara, avec qui elle va se lier d’amitié assez rapidement. Mais cette amitié est malsaine, et on le comprend au fur et à mesure du livre.

C’est Frances qui nous raconte ce pan de sa vie, juste après le décès de sa mère, dont elle a dû s’occuper et qui l’a littéralement inhibée socialement. C’est donc avec difficulté qu’elle noue les premiers contacts avec ce couple voisin.

Mon avis

La complexité des personnages que sont Frances et Cara rend cette histoire intéressante et on a envie de savoir ce qu’il s’est passé car on apprend assez rapidement que Frances a quelque chose à confesser et que c’est en rapport avec cette étrange amitié.

C’est donc très facilement que j’ai englouti la première partie du livre. Puis, l’histoire a commencé à stagner, n’avançait pas assez vite (Cara raconte sa vie à Frances sous forme d’épisodes et c’est parfois difficile à suivre). Cependant, le roman se lit car on a envie d’aller jusqu’au bout, on veut savoir quelle est la vérité.

Même si l’ensemble du roman m’a plu, je reste cependant avec un sentiment d’inachevé, besoin d’en savoir plus, notamment sur la tournure des événements à la fin.
La psychologie des personnages, notamment Cara et Frances (qui ont toutes deux vécu des traumatismes) est très complexe à comprendre, à cerner, ce qui fait que l’émotion que je ressens à la fin de ce livre est la frustration. Mais je pense que c »est totalement voulu par l’auteur et c’est certainement là son talent.

Petit bémol : la couverture annonce un roman basé sur le voyeurisme de Frances, qui finalement est bien présent car elle a soif d’apprendre à connaître tous les détails de la vie de Cara, mais pas à travers le judas qu’elle a découvert, qu’elle n’utilise que de très rares fois.

Mes challenges

Ce livre m’a permis de valider plusieurs challenges littéraires.

  • J’ai validé la catégorie 48 du Challenge Annuel (le prénom d’un des personnages est le même qu’un de vos proches parents).
  • J’ai validé la catégorie 4 du Challenge Juin (une quatrième qui évoque une libération).

A ce jour, j’ai validé 78 % du Challenge Annuel, 100 % du Challenge Printanier et 75% du Challenge Juin.

 

AmitiéchallengeChroniqueNetgalleyPsychologieService PresseSolitude
Comments (0)
Add Comment